Feb
28
DOSSIER BLOGOSPHERE: DE LA SURVEILLANCE DE NOS COMMUNICATIONS

L'expérience objective m'a appris que nos communications sur le blog sont surveillées.

C'est ainsi que certaines de deux confrères amis et des miennes sur le sujet NAVISTA ont été surveillées par les sociétés NAVISTA, au point de s'en plaindre à notre webmaster qui terrorisé les a supprimées de la toile. On va voir ce qu'on fera à partir de la semaine prochaine, encore que le temps passant, cette censure se révèle un anti-évènement. NAVISTA, c'est NAVISTA, soit pas grand chose. Le plus grave c'est le C.N.B.

Ou nos ordres en relais. Alors là, j'aimerais bien savoir.

Au CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX, à la CONFERENCE DES BATONNIERS, à mon ordre, quelqu'un ou quelques uns surveillent -ils ce qu'on écrit tous les jours ?

Attention alors, distinction fondamentale:

1. Ils ont non seulement le droit mais encore le devoir de nous lire à nous les blogueurs. C'est bien pourquoi on écrit. On leur écrit.

2. Mais le font-ils comme jadis le K.G.B. ou la STASI, dans les temps plus anciens à la Sainte Inquisition (oui, dans tous les temps, parce qu'à l'époque on n'avait pas Internet) , en les stockant et en les rangeant soigneusement dans l'ordinateur et subsidiairement en essayant de leurs petites mains agiles, d'imprimer des tas de papiers et de les stabyloter en de jolies couleurs pastel ?

Ainsi de constituer des dossiers, pour essayer de faire tomber les opposants éventuels.

Alors attention prudence, car ces méthodes d'un autre temps pourraient bien vous faire tomber sur la tete les foudres de la COMMISSION NATIONALE INFORMATIQUE ET LIBERTE avec sanctions pénales à la clé. Vous n'avez pas le droit de constituer de fichier sans déclaration voire accord préalable de la C.N.I.L.

D'autres veillent ailleurs.

Commentaires

à une surveillance méticuleuse et institutionnalisée de nos instances représentatives.

Si tel était le cas, il faudrait alors qu'elles expliquent l'inexplicable, qu'elles justifient l'injustifiable, comment elles se seraient transformées en officines de renseignements pour le compte de quelques névrosés !

Je ne cherche pas des croyances, mais des certitudes.

Je ne suis pas agent secret; je donne seulement mon sentiment !

Voilà, vous ne savez pas. Et on ne sait pas. Tout sera plus clair lorsque les décideurs diront clairement, non, ceci n'existe pas.

sur le complot à l'américaine à la NCIS et cie du CNB et puis les blogs sont publics alors c'est normal que les membres du CNB y jettent un oeil de temps en temps non ?

vous vous insurgez parce qu'on supprime vos déclarations enflammées voire limite injurieuses.

sans le CNB pas de blogs, pas de blogs pas de blogosphère d'avocats.

rien ne vous empêche de créer votre propre blog dans lequel vous pourrez vous défouler à loisir.

le CNB met à disposition des blogs qui sont utiles pour montrer au public que les avocats ne sont pas tous des excités des droits de l'homme et trucmuche mais sont des professionnels pragmatiques, compétents pour donner les conseils juridiques les plus pointus sans avoir à se ridiculiser dans un clip de rap de mauvais goût... (vous voyez très bien ce que je veux dire).

et moi j'y tiens à notre blogosphère!!!

Si par un excès très féminin, vous vous essayez aux attaques personnelles, je sens que nos échanges vont tourner court, par l'effacement pur et simple dont je reste seul maître. La blogosphère, sur laquelle on ne vous voit pas très souvent, je dois y tenir autant que vous puisque je suis le blog le plus actif depuis des mois et des mois, 815 mises en ligne en moins de 2 ans, et 2742 commentaires ce soir.

Évidemment, je ne passe pas mon temps à écrire sur le tarif du remboursement des seringues en pharmacie, ou sur le droit des lits électriques dans les cliniques conventionnées.

Ceci dit, vous n'avez strictement rien compris, dans votre furie de me porter la contradiction. Je n'attaque pas les lecteurs de mon blog, au contraire, je veux être lu et si vous m'attaquez, c'est justement parce que je le suis (et que contrairement à vous, je ne me cache pas, moi).

Mon attaque est celle de la constitution de fichiers d'identification genre K.G.B. ou STASI contre les blogueurs susceptibles de déplaire, parce que leur horizon n'est pas celui de la défense des seringues et des lits d'hôpital.

Lisez moi mieux, vous verrez que vous avez méchamment fait fausse route.

Maintenant, si vous etes chargée en secret de constituer de tels fichiers (c'est très parisien chez les confrères), dites le.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA