Dec
25
DOSSIER CHRETIENS D'ORIENT : PAS DE NOEL A BAGDAD

Voyez, c'est Le Monde qui l'écrit:

Cette année, c'est pour une autre raison : par respect pour la communauté chiite, qui est en plein mois de Moharram, marquant le deuil de Hussein, l'imam le plus révéré, Noël sera fêté a minima. La décision a été prise par l'administration chargée de la gestion des biens des Eglises chrétiennes ('awqaf), un organisme semi-public. A mi-voix, les chrétiens de Bagdad font remarquer que cet organisme n'est pas habilité à prendre ce genre de décision. "Le responsable des'awqaf chrétiens était sur la sellette pour des histoires de corruption, fait remarquer un membre du clergé qui ne souhaite pas s'identifier. Il a pris cette décision pour se faire bien voir du premier ministre (chiite), Nouri Al-Maliki."

"De toute façon, soupire le père Saad Hanna, de l'église chaldéenne Saint-Joseph, le coeur n'est pas à la fête." Jeudi 22 décembre, une quinzaine d'attentats simultanés ont causé plus de soixante morts et deux cents blessés à Bagdad, ramenant la capitale aux pires heures de la guerre civile, en 2006-2007. "Toutes ces violences ont décimé notre communauté depuis 2003. Tant de gens sont partis. Nous étions 750 000 à 800 000, maintenant, nous sommes à peine 450 000." A Bagdad, il y avait 350 000 chrétiens, ils ne sont pas plus de 100 000. "Nous formons une cible facile pour les gangsters et les terroristes, explique le père Saad Hanna. Il n'y a pas de tribu, pas de milice pour nous défendre. Les Américains nous ont laissés tomber, alors que les fondamentalistes des deux camps s'en sont pris à nous comme représentants de l'Occident impie."

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA