Feb
27
DOSSIER GOUVERNANCE: VIVE LES VIEUX TEMOINS DE MORALITE

Je le dis d'emblée, qu'on se rassure, je n'ai aucune animosité envers le barreau de Nanterre. C'est vrai pourtant que jadis, on y exploitait de célèbres carrières dans un lieu appelé La Folie. Nanterre la Folie. En resterait -il quelque chose ?

Recherchant des informations sur les commissions de chaque grand barreau de France, ce qui va donner lieu à une autre de mes communications, j'ai découvert sur le site Internet de nos confrères de Nanterre la liste des pièces à fournir pour intégrer son barreau, lorsqu'on est candidat au titre de l'art. 98 de la loi de 1971 (juriste de cabinet d'avocat, d'entreprise, etc.) Le prix pour entrer n'est pas cher : 75 €. Non plus que la cotisation annuelle.

C'est surtout l'exigence de production d'attestations de moralité qui a attiré mon attention : il faut en effet deux telles attestations, mais établies par des personnes de plus de 40 ans. Une parenthèse surréaliste suit, qui précise « du milieu étudiant ou professionnel ». Des étudiants de plus de 40 ans, bigre, où allez trouver ça ?

Et surtout, dites-moi rédacteurs de cette liste, avez -vous lui l'art. 225-1 du Code pénal qui punît la discrimination en raison d'un tas de choses, dont l'âge.

Sous 40 ans, tu es immoral, au-delà tu es moral.

Vous me direz que je dois m'en ficher pas mal, puisque je ne suis pas candidat à l'inscription au barreau de Nanterre, et qu'en plus j'ai 63 ans. Enfin, tout de même.

Commentaires

L'UJA n'est pas un syndicat sérieux qui fixe à 40 ans l'âge limite de ses adhérents.

Un syndicat de gamins !

Vous avez bien raison, et le suivant qui nous compare vous et moi aux deux vieux dans le Muppet Show, je le déclare immoral.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA