Jul
17
DOSSIER GREC : MENSONGES ... ET REALITE

Je n'avais pas plus tot terminé ma communication sur l'engagement des banques françaises dans la dette souveraine grecque, qu'on apprenait que la France (notre fric quoi) abandonnait un milliard d'euros à la Code d'Ivoire.

Deux lignes. C'est tout.

Sauf que c'est un huitième de l'engagement grec.

Comme quoi, les journalistes font ce qu'ils veulent.

Commentaires

Nom: 
Denis Merlin
Site: 
http://

"Quatre mois après la fin des violents affrontements ayant suivi l'élection d'Alassane Ouattara à la tête de la Côte d'Ivoire, François Fillon promet de nouvelles aides pour le pays. En déplacement à Abidjan ce vendredi, le Premier ministre français a annoncé une remise de 1 milliard d'euros de dettes au pays tout juste sorti de la guerre civile. Cette somme s'ajoute aux 2 milliards d'euros auxquels la France a déjà renoncé en mai lors de la visite de Nicolas Sarkozy sur place."

+ deux milliards de contrats de "développement" = 5 milliards.

Un film documentaire que j'ai vu sur la Chaîne parlementaire hier était très intéressant, il expliquait comment les dirigeants africains ne font rien pour les populations africaines, mais achètent en France des biens de luxe et corrompent l'ensemble de la classe politique française (à quelques exceptions près je suppose). Par la corruption, l'influence des dirigeants africains sur la politique française était énorme. Ce film relatait comment un ministre avait été "remercié" par Sarkozy sur instruction de Bongo et avait été remplacé par un autre suggéré par le même Bongo. Il traitait aussi de la franc-maçonnerie qui, établissant des liens secrets entre la France et l'Afrique, entretenait la françafrique ou la France-à-fric, mais comme c'est secret on ne pouvait que deviner.

Nom: 
Deni$s Merlin
Site: 
http://

Dans ce documentaire, les auteurs expliquaient que Bongo plaidait pour la réduction de la dette (remise de dette par la France), parce que le trésor public gabonnais et son propre compte en banque, il avait du mal à faire la différence. Ce qui fait que remise de dette signifiait plus de crédit pour sa modeste personne. Il négociait donc avec Sarkozy. :

- Bongo : Allez, trente pour cent.

Sarkozy - Tu exagères Omar, vingt pour cent

- Va pour vingt pour cent, Nicolas.

Or le Gabon est une grande puissance pétrolière.

Ici on parle de la Côte d'Ivoire qui n'est qu'une petite puissance pétrolière, d'accord, mais qui est tout de même exportatrice de pétrole.

Le Floc'h (ex-chef de elf, nommé par Mitterrand) expliquait que le pétrole ne coûte que 3 ou 4 US $ le barril à extraire, or, on le vend entre 80 et 100 $ (facteurs de 20 à 33,33) . Donc la marge colossale permet à pas mal de monde de "taper dedans". Il y a ces imbéciles d'automobilistes pour payer.

Faute de frappe ou S à double barre de dollar volontaire avant le S de Denis ?

Nom: 
Denis Merlin
Site: 
http://

Il doit s'agir, peut-être, d'une faute de frappe car je n'ai pas voulu taper cela. Mais je ne pense pas à une faute de frappe car le symbole "dollar" est très éloigné de "i" et de "s" sur mon clavier. Sans doute un aberration informatique.

Quant à &dollar, je n'ai pas non plus tapé cela, j'ai tapé le symbole de dollar sur mon clavier et cela s'est transformé en &dollar. Allez comprendre...

Remarquable reportage ce dimanche soir sur LCP.

Où il est rappelé que la France a encouragé la sédition calamiteuse du Biaffra, la propagande que le SDECE a orchestré alors, et les elections truquées au Gabon ayant permis l'accès au pouvoir du fils Bongo.

Nous sommes à l'évidence les mieux placés pour donner la leçon aux Libyens.

Quelle honte!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA