Nov
29
DOSSIER IDENTITE NATIONALE : LE RACISME DU GENERAL DE GAULLE

Je cite les propos à l'époque de l'indépendance de l'Algérie du général de GAULLE, rapportés par Alain PEYREFITTE.

Pourtant, sur fond de trahison, et de scandaleuse injustice raciale, l'un ni l'autre ne peuvent historiquement être mes amis.

Les miens et moi-même avons trop souffert du racisme anti pied-noir.

Voici.

«Il ne faut pas se payer de mots!

C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle.

Mais à condition qu'ils restent une petite minorité.

Sinon, la France ne serait plus la France.

Qu'on ne se raconte pas d'histoires!

Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés, avec leurs turbans et leurs djellabas? [...]

Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français.

Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante?

Si nous faisons l'intégration, si tous les Arabes et Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé?

Mon village ne s'appellerait plus COLOMBEY-LES-DEUX-EGLISES, mais COLOMBEY-LES-DEUX-MOSQUEES!»

A un plus vieux gaulliste que PEYREFITTE, un authentique gaulliste historique de la Résistance, Jacques SOUSTELLE, le chouchou de tous les pieds noirs dont je suis, le mien donc, qui lui défendait l'Algérie française en 1959, il avait dit pratiquement la même chose, ajoutant encore : « Lorsque 60 % des députés seront des Arabes, vous direz quoi SOUSTELLE ? »µ

C'est tout pour demain. En réponse à ceux qu'on appelle au défilé demain, contre le racisme.

Mots-clés: 

Commentaires

ne pourrait plus être prononcé aujourd'hui sans poursuites immédiates !

Tout le monde se souvient du discours de Monsieur CHIRAC sur "le bruit et les odeurs".

Je ne vous le fais pas dire.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA