Jul
28
DOSSIER IDENTITE NATIONALE: CETTE HISTOIRE DE GRENOBLE EST BIZARRE

Personne ne devrait ignorer l'heureux temps où Napoléon pouvait écrire au préfet du Var ceci :

« Monsieur le préfet,

On me rapporte de trop nombreux incendies de foret dans le département dont je vous ai confié la direction.

Cette situation ne peut perdurer.

Il y va de votre mission.

L'empereur ».

Je suppose que le préfet de l'Isère qui a été viré avait lu ses classiques. Donc qu'il a été prudent.

A partir de là plusieurs hypothèses.

* Il n'a rien vu et prévu. Peu vraisemblable. Et on a bien fait de le virer.

* Il a vu et n'a rien dit. Possible. Je n'y crois pas. Et on a mieux fait de le virer.

* Il a vu et a rendu compte plus haut. Probable. Et ce n'est pas lui qu'on aurait du virer.

On ne saura jamais, car la règle est le silence dans ce genre de milieux. C'est bien dommage.

Commentaires

Nom: 
JRM
Site: 
http://

...de Grenoble............................................................................!

Je n'ai pas terminé.

Et puis je viens de parler du Var.

La gendarmerie avait ordre de tirer à vue sur les incendiaires. Ceux qui étaient attrapés vivant passer en cour d'assises. C'est sous Mitterrand que l'incendie volontaire est devenu un délit. Entre-temps la démocratie a répugné à l'usage des armes. Plus personne ne dit "force doit restée à la loi", et pour cause.

Donc si on est démocrate, on peut incendier les forets, et flinguer les flics.

Charmante conception.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA