Aug
30
DOSSIER IDENTITE NATIONALE : D’URGENCE, IL FAUT DEBRANCHER L’ASPIRATEUR

IL FAUT COMPRENDRE QUE LA SOLIDARITE N'EST PAS UNE VERTU UNIVERSELLE, A SENS UNIQUE.

La France n’a pas la vocation (et moi je dis encore moins les moyens) d’accueillir et de traiter toute la misère du monde.

C’est du socialiste  Michel ROCARD      il y a longtemps.

Et non de Marine LE PEN laquelle exposait,  hier ou avant-hier je crois,  qu’il faut mettre fin à l’immigration légale et illégale.

Elle était encore plus concrète et suggérait, elle a cent mille fois raison, de supprimer cet aspirateur à immigration,  inutile, dangereuse et hors de prix, qu’est la couverture médicale universelle. La sécurité sociale totale intégrale et tout et tout.

« J’ai le droit ».

La C.M.U. Sans jamais avoir jamais rien donné à la France, et puis quoi encore, tout gratuit, sans effort, sans cotiser jamais, et on en fait profiter toute la famille, la femme, pardon les femmes, et tous les enfants qu’on fabrique aussi pour toucher les allocations.

Alors, j’imagine certains de mes lecteurs,   aussi mal intentionnés qu’ignorants crasses il n’en manque pas, soyez en surs.  KUCHUKIAN, tu es un fils d’immigré, tu as bien été content de trouver la France.

Que nenni, bande de crétins  goitreux.

Contrairement à ce que vous croyez et à ce que vous dites et que des millions de téléspectateurs incultes  ou abrutis ou les deux subissent à la télévision, la France n’a pas toujours été une terre d’accueil, systématique, gratuit et en forme  d’aspirateur géant. Et quand elle l’a été c’est qu’elle avait besoin.

L’œuvre  d’Alfred SAUVY, je reviendrai prochainement sur ce sociologue languedocien exceptionnel aujourd’hui disparu, apprend en effet que la dépopulation française,  qui a commencé à la fin des guerres lois quatorzièmes et s’est accentuée à la fin du 1er Empire, a conduit le pays à avoir besoin, pour se reconstituer, d’accueillir des immigrés. Tiens, je remarque au passage qu’on on vient de constater toute la charge négative de ce mot, alors maintenant on parle de migrants. Bidon.

Il faudra que je retrouve la citation de SAUVY, et je vous la livrerai, chiffres en mains, on sait qu’à la suite de la boucherie de la 1ère guerre mondiale, notre pays a eu BESOIN  physiquement économique de recevoir des non Français. SAUVY explique même  qu’un quart de la population française d’aujourd’hui est issue des Italiens venus en France dans les années 20.Un quart, vous imaginez.

Ils n’étaient pas les seuls, il y avait aussi les Polonais, des Espagnols, un peu de Portugais et des Arméniens. Allez, nous y sommes. Enfin, nous étions dans les années 20.

Mais ces gens-là avaient une première caractéristique, ils étaient chrétiens, je signale au passage les Arméniens avant les Français.

Et une seconde, ils étaient francophiles, et avaient le seul désir de s’intégrer dans la religion et dans la civilisation de la France, dominante, la même au demeurant.

Ils n’avaient jamais craché sur le France ni levé les armes contre elle.

Eux.

Voulez-vous parler des Arméniens.         Avec plaisir. On y va.

Puis-je vous rappeler  par exemple que depuis FRANCOIS 1er avec les Capitulations, la France monarchique était censée être le protecteur naturel des chrétiens d’Orient (ce rôle est passé, heureusement il y a désormais Monsieur POUTINE).

J’ai conservé le passeport de protégé français  de mon père, délivré par le consul de France à SMYRNE.

Pour les Arméniens en général, on  peut faire mieux.  

Ils ont tellement aimé les Français qu’ils découvraient avec les Croisades, et tous les barons français, qu’ils ont fait du mot « baron »  le mot « monsieur » en arménien (on prononce « varon », avec le v mélange au b comme en espagnol).  

Rappelez-vous au passage sur mon blog ce souvenir d’un chroniqueur du temps de SAINT LOUIS, expliquant la visite en terre sainte au monarque en campagne, par des Arméniens. Ils en avaient fait un saint avant l’heure…

A la fin des croisades, ils ont donné leur royaume de Cilicie (l’actuelle région d’Adana en Turquie) à un prince français du Poitou, qui deviendra roi d’Arménie sous le nom de Léon VI de LUSIGNAN.   

En cette qualité de roi d’Arménie, il repose aujourd’hui dans la cathédrale de SAINT-DENIS à côté des rois de France. (1) Bon je sais bien que SAINT DENIS est désormais une terre d’islam.

Je suis  désolé, et d’ailleurs non, mais ces immigrants, ces migrants-là, moi et les autres n’en voulons pas.

Nos parents et grands-parents leur avons construit des pays, je parle de l’Algérie par exemple, et laissé tout cadeau. Tous les Africains nous ont chassés, il n’y a plus de colonies. Qu’ils restent chez eux, et ne viennent pas chez nous.  NON AU CHOC DES CULTURES ...

Quel est le rapport au juridique de ce blog. J’y viens, soyez tranquilles.

Il existe dans la banlieue parisienne à MONTREUIL     une Cour nationale du droit d’asile, sous division du Conseil d’Etat. C’est le détournement moderne de l’institution qui avait été chargée de traiter le sort des Chrétiens chassés de l’Empire ottoman à la fin de la première guerre mondiale.

C’est par elle que  passent tous les candidats au généreux aspirateur français : C.M.U., allocations familiales y compris pour les enfants des plusieurs épouses, droits divers et variés, notamment au logement.

Chère Marine LE PEN, très chère Marine LE PEN,  vous êtes en dessous de la réalité. Ici au plan juridique pur.

Je vais vous en dire encore moi. Qui osera publier le budget de l’aide juridictionnelle accordée systématiquement  pour des dizaines de milliers  pou centaines, qui sait, de dossiers aux  toujours mémés avocats qui interviennent devant cette Cour du droit d’asile. Et à ce système délirant qui permet m’aider pardon d’inciter à venir profiter des largesses d’un pays qui n’a pas besoin de cette immigration-là, socialement, sociologiquement, en religion, en tout ce que vous voulez, par impossibilité d’assimilation. Je ne crois pas que la polygamie soit dans l’histoire de France.

S’il n’y avait que la Cour du droit d’asile. Mais non, il y a toute l’aide juridictionnelle accordée systématiquement, toujours pour les mêmes confrères, d’ailleurs qui en font leur rente mécanique devant toutes les autres juridictions administratives.

Un ami haut magistrat administratif m’en a fait récemment une description apocalyptique.

-------------------

  1. On lit sur sa dalle.

 « Cy gist tres noble et excellent prince Léon de Lizingnen quint, roy latin du royaume d'Arménie qui rendit l'âme a Dieu a Paris le XXIXe jour de novembre l'an de grâce M.CCC.IIIIXX.XIII. Priez pour lui. »

Soit : « Ci-gît très noble et excellent prince Léon de Lusignan , roi latin du royaume d'Arménie, qui rendit l'âme à Dieu à Paris le 29e jour de novembre de l'an de grâce 1393. Priez pour lui. »

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

avait incontestablement raison.

Mais il y a cependant nécessité d'analyser une situation devenue très préoccupante et d'y apporter une réponse qui puisse concilier la générosité de la France avec les moyens financiers réels dont elle dispose.

La réponse est loin d'être simple.

Nom: 
Pierre DOYEN

Certains hyménoptères telles les fourmis, les abeilles, sont classés insectes eusociaux, parce qu'ils vivent en communauté admirablement organisée. Ces arthropodes nous ont précédés de quelque cent millions d'années dans l'art de gouverner, voire ès arts de  l'élevage et de l'agriculture chez certaines fourmis.

Si nous parlons de république à propos de cette gent ailée, c'est dans l'acception originelle du terme, au sens res publica. C'est à dire la chose publique, et non de la forme de son gouvernement.  En effet le régime de celui-ci est la monarchie absolue et sexiste. il n'y a pas d'égalité des sexes. Les mâles en ces sociétés y sont sacs de spermatozoïdes.
Chez les fourmis, il y a toujours deux classes, la reine et ses princes consorts, les ouvrières, et parfois une troisième classe: les soldates. Voilà pour la myrmidonique gynécocratie!

Les polyergus rufescens, fourmis amazones, elles sont incapables de se nourrir elles-mêmes et de prendre soin de leur géniture, il leur faut les services de fourmis esclaves. Les  serviformica glebaria et les serviformica rufibarbis sont leurs hilotes. Cette communauté de spartiates se fait nourrir par ses hilotes, qui s'occupent également de la descendance. Si les esclaves se révèlent  bonnes  nourrices de leurs maîtres et des enfants de ceux-ci, en revanche elles délaissent leur propre descendance. Lorsqu'il manque des esclaves pour le fonctionnement et la prospérité de l'Etat-myrmidon, un bataillon se met alors  en ordre de marche serrée pour opérer une razzia, aux fins  d'accroissement du capital social!

Chez les insectes sociaux, tout se passe comme si l'individu était la communauté, non  chacun de ses membres qui y sont de simples cellules.  Chez l'homme aucune de ses cellules : hématies ou leucocytes par exemple, ne détient la moindre parcelle d'intelligence. C'est l'être in fine qui est intelligent. Mais l'être collectif, l'Etat, contrairement à ce qui se passe chez le peuple-myrmidon, est moins intelligent que ses membres les plus doués intellectuellement.

Contrairement à la société spartiate myrmidonique, la nôtre n'est pas esclavagiste, du moins  a-t-elle cessé de l'être. Aussi fonde-t-elle son axiomatique politique sur l'égalité des hommes et des sexes   et le gouvernement démocratique. Pour certains c'est insuffisant, ils voudraient y voir en sus l'égalité des cultures. C'est un euphémisme pour égalité des religions. La religion est libre sous réserve que sa manifestation ne heurte pas l'ordre public établi par la loi.

Nous admettons l'immigration sur notre sol. Nous conférons la citoyenneté à des expatriés par un réflexe quasi pavlovien, sans nous soucier de leurs facultés d'adaptation aux lois,  aux us et coutumes de la République.  Or il s'avère que nos immigrés ne sont pas Inuit, ils proviennent d'Afrique du nord et de l'Afrique subsaharienne. Et  leur culture pour quatre vingt dix pourcent d'entre eux, c'est le  mahométisme.  Cette religion est figé dans l'état qui est celui de sa naissance au VIIème siècle de notre ère. L'égalité des hommes n'est pas seulement ignorée, elle est violemment niée. Elle professe ouvertement le racisme, puisqu'elle classe sans complexe les hommes en trois catégories: le musulman qui est le nec plus ultra de l'humanité, le juif et le chrétien sont des inférieurs en droit et en dignité, et pour finir le polythéiste  et l'athée à expédier sans barguigner ad patres.

C'est ce que recommande en toutes lettres le Coran, qui est exhibé comme loi divine.  Et pour le mahométan toute loi qui contredit le Coran, ne mérite pas le titre de loi.  Une loi de l'homme ne peut pas contredire la loi de Dieu.

Le musulman, esclave de Dieu, comme il aime se qualifier, n'obéit pas aux lois des hommes heurtant la volonté divine, de crainte d'être catalogué apostat par l'Eternel et d'avoir un titre de séjour pour l'enfer. Les chrétiens autrefois avaient une attitude "culturelle" sembable.

Aujourd'hui aucun chrétien ne perçoit son voisin  athée comme un inférieur, du  seul fait qu'il n'est point de sa chapelle. Et aucun chrétien ne pense qu'il lui faille faire la guerre sainte pour que le christianisme soit la religion de toute l'humanité.  Le djihad est une obligation pour tout musulman. Certains n'attendent pas qu'un gouvernement mahométan leur donne le signal. Ils préfèrent agir de leur propre chef hâtant de la sorte leur admission en paradis, nantis de soixante douze houriate( vierges perpétuelles).

Le tireur du train Thalys voulait massacrer le maximum de koufar(les mécréants). C'était son djihad personnel.

Les services secrets estiment à au moins trois mille les djihadistes dormants. Ils représentent une proportion de 6 sur 10 000 par rapport à l'ensemble de la communauté. mahométane.   Il y a des dizaines de milliers d'autres qui approuvent l'assassinat des journalistes de Charlie-Hebdo, ainsi que  la tentative de massacre du Thalys. Ceux-là sont passifs, jusqu'à ce qu'il y ait un début de révolution, pour se livrer au combat dans le chemin de Dieu en massacrant les koufar qui refusent la conversion. 

Evidemment dans cette communauté comme dans d'autres, certains ne sont guère convaincus de la pertinence de leurs leçons de catéchisme classificatoire de l'humanité.  Ils deviennent athées ou agnostiques comme vingt pourcent de l'humanité, ou bien la dissonance cognitive les contraint à être des croyants à la carte.

Nous avons combattu militairement les apôtres de la classification ternaire de l'humanité, nous continuons à les combattre aujourd'hui judiciairement. C'est ainsi que tout groupement politique dit suprémaciste, professant la supériorité de l'homme blanc, serait impitoyablement poursuivi pour apologie du racisme.  Par exemple si un Suèdois, un Espagnol ou un Italien résidant sur notre sol , connu pour afficher une telle doctrine politique, demandait d'être naturalisé français, sa requête serait rejetée sans état d'âme. En revanche si un étranger  mahométan, qui du chef de sa foi, thuriféraire du classement ternaire de l'humanité, en somme un parfait suprémaciste, demandait à être Français, il obtiendrait son titre de citoyen.
Et si d'aventure, il n'obtenait pas son titre, il lui suffirait pour l'obtenir de hurler à la discrimination.

En Occident nous avons oublié ce  que sont ab initio les religions, puisque la laïcité qu'elle soit  de jure ou de facto, les a contraintes pour exister en société, à n'avoir pour seul champ d'activité que la vie privée du croyant.

La religion est par essence totalitaire, elle ne se limite jamais à n'être qu'une croyance personnelle,  elle vise toujours la  subjugation d'autrui à ses axiomes, ainsi que toute l'humanité si possible.

Le mahométisme est tel que rappelé ci-dessus une religion par excellence, telle qu'au VIIème siècle de notre ère. Il est une affaire de croyance individuelle, certes, mais aussi ne varietur une volonté indéfectible  de soumettre à ses lois   autrui, et à terme toute l'humanité.

Pour  en revenir à nos hyménoptères, nous avons vu que chez les polyergus rufescens, tous les membres de la société sont soumis à ses  lois, y compris les hilotes  délaissant les leurs par oubli   des soins à  prodiguer à leur progéniture.

La République par un effet hyménoptère inverse interprète ses lois contre elle-même, faisant subir de la sorte à certains de ses citoyens un traitement juridique contraire à son axiologie constitutionnelle.

Un citoyen dit publiquement "l'Islam est une saloperie". Que se passe-t-il? La personne est poursuivie pour incitation à la haine raciale. L'affaire va jusqu'en appel. Et là, la personne ainsi poursuivie obtient la relaxe des fins de la poursuite. Les propos n'évoquent aucune race, ni personne. Ils ne portent que sur la religion seule. S'il avait été dit "le communisme est une saloperie". Pas un seul membre du ministère public n'eût ouvert le moindre dossier de poursuite.  Si d'aventure un juge était saisi, il constaterait la nullité de l'acte, sans aucune réticence.

Nos gouvernants de droite comme de gauche ont voulu, contre toute évidence, voir en le mahométisme une religion habitée par l'esprit des Lumières, des libertés de culte et de conscience.
L'Islam ne reconnaît ni droits de l'homme ni démocratie. Le mahométan qui invoque les droits en question et la démocratie, sait qu'il apostasie. S'il passe outre, il prend comme tant d'autres ses distances avec la religion enseignée et vit conformément à  l'esprit du siècle, sans se soucier d'une obtention éventuelle d'un titre de séjour en paradis.

Il faut avoir à l'esprit: " qui se dit musulman vous  fait une double déclaration indivisible:

1°) Avoir une religion. (Cette théologie-là comme n'importe quelle autre nous indiffère. C'est l'affaire du sujet croyant);

2°) être membre d'un parti suprémaciste, pour lequel  l'humanité supérieure est musulmane, l'humanité inférieure est  juive et chrétienne,  et sont à exterminer tous les athées et les polythéistes.

Tous ceux véhiculant de telles idées politiques, sont en vertu de nos lois normalement passibles de poursuivite pour incitation à la haine raciale. Pourquoi  devrait-il en être différemment,  pour le suprémaciste musulman?

On ne peut pas interdire à quiconque d'être mahométan. Tout individu en son âme et conscience peut véhiculer en son esprit les idées racistes de sa religion. En revanche se réunir pour les diffuser est un rassemblement d' apologètes  du racisme. Un raciste ne peut absolument pas s'exonérer d'une pousuite pénale en alléguant sa conviction religieuse.

Les musulmans dits radicaux, même n'ayant commis aucun attentat, sont susceptibles d'être  poursuivis pour incitation à la haine raciale.

Nous avons vraiment perdus l'esprit de nos  lois.

 

Nous n'en perdions pas  aussi la vie et notre civilisation.

This war is in fact easy, uggs outlet several personal root need not have any doubt, absolutely is that second kill, ugg boots even if being that real strenght is the strongest of old three also just resisted a small uggs meeting, connect all ugg have never had already been killed from the opportunities for exploding, this war made cheap ugg boots the first-time exploitation uggs clearance to enforce the law a brigade, however saw to a result still pretty quite cheap ugg boots good."Finishing solving to tell me behind is a , I returned to first."Finish saying cheap ugg boots mixs and then walked, cheap ugg boots to then and uggs bailey button more and more feel the importance of real strenght after arrive at many absolute being mainlands, uggs Classic Tall so a till spare time every moment cheap ugg boots mix of try very hard to of self ugg boots clearancee, fight uggs Roxy Tall for breaking the place of honor absolute being soon, uggs classic cardy but this wishes seems to leave cheap ugg boots to uggs classic short still very far away.Seven day inside, cheap ugg boots mixs again in the wife evaporation in city and handed over to the whole things all uggs classic mini card, chase card very a burst of favour, however card in the mind also very clear, cheap ugg boots uggs bailey button triplet since can the so important affair hand over to himself/herself, that explained cheap ugg boots uggs sheepskin cuff to he or she very trust, so the card starts to do an affair to is also with all one's heart.

uggs bailey button black, uggs bailey button Leopard, uggs bailey button Green, uggs bailey button red, uggs bailey button Dark gray, uggs bailey button sand, uggs bailey button Chocolate, uggs bailey button chestnut, uggs Classic Tall Pink, uggs Classic Tall black, uggs Classic Tall green, uggs Classic Tall red, uggs Classic Tall Dark gray, uggs Classic Tall sand, uggs Classic Tall chestnut, uggs Classic Tall Chocolate, uggs Classic Tall Red Wine, uggs Roxy Tall chestnut, uggs Roxy Tall Chocolate, uggs Roxy Tall sand, uggs Roxy Tall black, uggs Classic cardy black, uggs Classic cardy white, uggs Classic cardy pink, uggs Classic cardy Dark gray, uggs Classic cardy chestnut, uggs Classic cardy Chocolate, uggs Classic short black, uggs Classic short chestnut, uggs Classic short Chocolate, uggs Classic short sand, uggs Classic short green, uggs Classic short red, uggs sheepskin cuff black, uggs sheepskin cuff sand, uggs Classic mini sand, uggs Classic mini Dark gray, uggs Classic mini black, uggs Classic mini chestnut, uggs Classic mini Chocolate, uggs bailey button triplet Dark gray, uggs bailey button triplet chestnut, uggs bailey button triplet Chocolate, uggs bailey button triplet sand, uggs bailey button triplet black, cheap ugg boots, uggs outlet, ugg boots clearance, uggs for women, ugg boots, uggs clearance, uggs, uggs for sale.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA