Aug
28
DOSSIER IDENTITE NATIONALE : LA MORT DE L’ALGERIE FRANCAISE ET CELLE DE PIERRE LAGAILLARDE

 

Notre confrère Pierre LAGAILLARDE,  qui fut un temps bâtonnier d’AUCH, où il était retiré,  est décédé ce mois-ci, à l’âge de 83 ans.  

Il fut un de ceux qui s’engagèrent avec conviction, honneur et surtout courage dans le combat.

Michel DEBRé (le père du président du Conseil constitutionnel) écrivait bien en 1957 que :  « «  Le combat pour l'Algérie française est le combat légal, l'insurrection pour l'Algérie française est l'insurrection légale « » .

Jeune avocat, LAGAILLARDE fit donc les barricades à ALGER en 1960. Mais ce fut un fiasco. Il dut perdre son mandat de député et fuir. Plus tard, il put revenir en France. Amnistié, réhabilité.

Il n’est certes pas dans la liste des très grands avocats qui  eux n’étaient pas dans le combat direct, ne serait-ce que parce  qu’ils étaient plus âgés, et qui défendirent ceux de l’O.A.S., dont  l’immense TIXIER VIGNANCOUR, qui sauva la tète du général SALAN,  les  LE COROLLER, GUTTERMANOFF,  MENUET, ISORNI et le bâtonnier CHARPENTIER. Et plus modestement à MARSEILLE, COPPOLANI.

Mais il était avocat, et  au nom de ses idées, de mes idées, mon blog n’en n’exclut aucun, surtout pas ceux de cette taille.

In memoriam à tous.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA