Aug
15
DOSSIER IDENTITE NATIONALE : LE SOUVENIR DES MIENS

 

 

 

 

Le 60ème anniversaire du débarquement en Provence par  "l'Armée B" c'est essentiellement "l'Armée d'Afrique", celle  créée en 1830 lors la conquête de l'Algérie et qui intégra peu à peu des soldats indigènes.

En  1944, 10 semaines après "Overlord" en Normandie, quelque 850 embarcations au total ont débarqué dès le 15 août sur les plages du Var : 450.000 hommes, parmi lesquels 250.000 Français, placée sous les ordres du général de Lattre de Tassigny - pour moitié des tirailleurs sénégalais et algériens, des goumiers et tabors marocains, mais aussi des pieds-noirs, des marsouins du Pacifique et des Antilles.

De manière générale, du reste, l'opération "Dragoon",  dans son ensemble,  connaît "une réussite beaucoup plus rapide que prévu". Elle permet la libération de Toulon dès le 27 août, et celle  de Marseille le lendemain.

L’armée historique   d’Afrique, c’est bien celle de mes arrières arrières grands parents,  Bégué, Boyer que je n’ai évidemment pas connus.

Dans celle qui débarque il y a 60 ans, il y a mes oncles, Pierre Kuchukian et Louis Paulhan, aujourd’hui décédés, qu’eux, j’ai fort bien connus. Les mêmes dont plus tard, un des neveux, mon cousin,  sera détenu,  à Tulle, au nom de l’Algérie française et de l’O.A.S.

In memoriam.

Hein, là -bas, on y  faisait quoi en vrai à l'époque ? De la morale sans doute.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA