Jul
14
DOSSIER JUSTICE : LE PRIX DE LA DIGNITE/PROPOSITION REPUBLICAINE

Je lis dans Le Monde que l'Etat français a été condamné par je ne sais quel tribunal en raison des conditions de détention indignes de détenus de la maison d'arrêt des Baumettes.

On ignore en tout cas j'ignore le nom du confrère qui est à l'origine de cette action.

Ce qui m'étonne, ce sont les montants accordés, 400 € pour l'un et 2.000 € pour l'autre.

C'est pas très cher payé la dignité. N'est-il pas vrai ?

Du coup, je pense à D.S.K. dont l'électrochoc va nous poursuivre longtemps encore.

Cessons ainsi cette politique imbécile d'égalité de tous y compris dans la délinquance.

Vidons déjà les prisons de ceux qui ont les moyens de payer leur contrôle judiciaire renforcé.

Avantages :

1°. Ils seront contents. Ces avantages auront été obtenus grâce à leurs avocats, lesquels percevront de légitimes honoraires (Dieu, si on pouvait avoir le barème américain...)

2°. On va créer de l'emploi pour les entreprises chargées de les surveiller de près, les lieux de liberté surveillée, le matériel électronique de surveillance, le tout à leurs frais.

3°. Du coup, il y aura moins de monde dans les prisons classiques, que les plus pauvres certes, mais le budget permettra alors de les bien traiter.

4° Plus républicaine et même sociale que ma proposition ci-dessus, tu meurs.

Commentaires

il est impossible de dire que traiter les délinquants sur un pied d'égalité relève d'une "politique imbecile" !

Faudrait-il d'ailleurs qu'ils soient effectivement traités ainsi !

Les exemples abondent de conditions de détention très privilégiées pour des VIP !

Je persiste et je signe.

Puisque l'Etat n'a pas les moyens de financer des détentions dans des conditions normales, qu'il porte son effort sur les plus démunis. Les autres seront encore bien contents de payer pour leur confort (relatif).

On module bien les amendes en fonction des revenus ...

Vous pouvez fort légitimement penser ainsi.

Pendant que nous y sommes, pourquoi alors ne pas prévoir une participation financière en fonction des ressources ou de l'état de fortune à sa propre incarcération?

Pourquoi la société devrait-elle payer pour le toit et la nourriture de celles et ceux qui ont gravement contrevenu à ses règles ?

Vous voyez, toutes les pistes existent !

Mais procéder autrement n'est pas forcément "imbécile".

Tel était le sens de mon intervention.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA