Sep
22
DOSSIER JUSTICE : COCAINE ET AIR FRANCE ?

On apprend ce matin une saisie record de cocaïne, sans doute à l'arrivée à ROISSY, dans un bel avion d'AIR FRANCE (1) en provenance de CARACAS.

Discrètement, oui parce que l'information ne fait pas la une.

Elle a commencé en ligne sur le site de Huffington Post, nouveau journal en ligne associé au Monde. Et je crois à l'instant où je mets en ligne qu'Europe 1 en a dit également un mot. C'est tout.

Pourtant, il parait que le ministre de l'intérieur, ce Monsieur VALLS, grand chevalier de l'ordre public, qui est de toutes les sauces, avait convoqué 30 journalistes pour les informer. Certains se seraient ils auto censurés ? La publicité d'AIR FRANCE est utile dans les journaux non ?

Voyons, une tonne trois cents kilos de cocaïne pure ce n'est pas rien. Et là, on apprend qu'elle était transportée dans une trentaine de valises.

Stop.

Je viens de vérifier le poids des bagages admis en soute sur AIR FRANCE (et les autres compagnies, c'est pareil, c'est une convention de l'I.A.T.A. MONTREAL).

Dans la meilleure des hypothèses, en première, en first comme le dit si élégamment le personnel de notre chère compagnie nationale, vous avez droit sur ces lignes à deux bagages de 32 kg chacun.

Mettons que les trafiquants aient enregistré en first.

Pas malin, on se fait repérer. Encore que, ici ...

On est cependant moins nombreux.

En economy, le poids aurait été seulement de 23 kg et une valise seulement. Il aurait fallu 56 valises. Au moins deux racks (je crois que ça s'appelle ainsi) en soute. C'est beaucoup.

Bon, admettons la first. Pour arriver à 1300 kg, il nous faut donc 40 valises.

Or, ici, on nous dit qu'il n'y en avait que 30. Ce qui fait des valises chargées à 43 kg 1/3 chacune.

Ce ne sont plus alors des valises. On est passé aux malles. Pas une. Trente.

Cette histoire ne peut que ne pas plaire. Elle me ne plait pas parce qu'au surplus, le commandant de bord, le pauvre, est responsable des bagages.

C'est dans le Code des douanes.

Ces anomalies n'auraient donc pas attiré son attention, au point qu'il aurait accepté d'embarquer ? Au surplus, il parait que la drogue aurait été dissimulée dans des valises, dont on a déjà vu le poids anormal, et même des valises qui ne correspondaient pas à des passagers à bord de l'appareil. Ah bon ?

Ne seriez vous pas alors en train de vous foutre du monde ?

Depuis LOCKERBIE, c'est en Ecosse, l'explosion en vol en 1988 du vol 103 du 747 de la PAN AM, on emmerde la terre entière des passagers honnêtes de l'aviation civile par des contrôles stricts. La règle minimum est la coïncidence stricte bagages de soute/passagers à bord. Je me souviens même, mais c'est vrai c'était sur un charter entre CORK et MARSEILLE, on nous avait fait descendre de l'avion sur le tarmac pour recompter les bagages...

Dites, les amis, même et surtout chez RYANAIR, vos ennemis à AIR FRANCE on est nettement plus sérieux que cela. Et les clients lambda d'AIR FRANCE qu'on sur contrôle régulièrement avec leurs bagages sont tout de même en droit de savoir comment on embarque 1300 kg de bagages, 30 valises de plus 43 kg chacune, sans s'en rendre compte.

Il parfait qu'il y en avait tellement à l'Office central de répression du trafic à Nanterre, qu'on avait poussé les pains de cocaïne contre les murs.

Mais ce n'est pas tout.

Lisez le Code des douanes(2) Sauf erreur de ma part, il faudrait saisir l'aéronef qui a transporté cette chose là en fraude et en quantités astronomiques.

Je n'ai pas vu que les douanes françaises aient saisi l'avion d'AIR FRANCE. Qui peut être ne lui appartient pas et est exploité en crédit bail. Ce qui au moment où la compagnie doit vendre ses avions pour redresser ses comptes ne change rien à la responsabilité financière finale.

Non, parce que si on se met à saisir les avions d'AIR FRANCE pour trafic de drogue, c'est non seulement la fin de la cocaïne mais aussi celle des haricots. Même si leur valeur est moindre que les 50 millions d'euros annoncés comme prix de revente.

Le tout est au moment où il parait que nos transporteurs de la cocaïne sont appelés à sauver ALITALIA.

Reste finalement ce pauvre Monsieur AFFELOU et la saisie de son (petit) avion. Pour des faits du même genre, on a saisi son appareil Et encore, il a prouvé qu'il ne l'exploitait pas directement, qu'il était donc dans la situation où peut se trouver actuellement la banque qui a peut être donné l'avion de CARACAS en crédit bail.

Les banquiers norvégiens sont d'ailleurs des spécialistes (3)

(1) Pauvres de nous, actionnaires d'AIR FRANCE. Heureusement, les miennes représentent en valeur le cout des sachets en plastique. Voir plus loin.

(2) Comme moi, qui viens de découvrir qu'il est question de dématérialiser complètement. Où sont les décrets.

(3) J'avais eu l'honneur de prêter mon concours à l'une d'elles, spécialiste en crédit bail de tous gros moyens de transport, avions, ou bateaux.

Mots-clés: 

Commentaires

AIR FRANCE ouvre une enquete interne.

Ouf, on est sauvés.

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

A bon La compagnie Air France s'ordinalise, elle agit comme le ferait un Ordre d'avocats! C'est sûr que les principes déonto...! pardon de la procédure pénale seront respectés.

Nom: 
Actu Bourse
Site: 
http://url.homandesign.ir/placerenbourseenligne68921

Je vous felicite, c est un regale de vous lire

Nom: 
Explication De La Bourse
Site: 
http://ccz.com.es/commentgagnerargentfacilement99889

Impensable, je ne connaissait pas votre site, vous voila bookmarker !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA