Apr
09
DOSSIER JUSTICE : ET SI ON DECOLONISAIT LA JUSTICE FRANCAISE ?

Ce billet est écrit au juste moment où le décret du 1er avril 2011 (Dieu quelle date révélatrice !) va grassement indemniser les avoués, et que certains d'entre eux vont sans aucun doute réinvestir leurs pactoles payés par nos impôts et les taxes parafiscales à coups de 150 € par partie au procès d'appel, dans les greffes des tribunaux de commerce, autres sinécures de grand rapport, au point que j'entends déjà dire qu'au moins un grand greffe connu de moi est à la vente.Encore que, les autres sinécures ont heureusement tendance à disparaitre. On avancerait donc.

C'est quand à la fin qu'on va décoloniser la justice ?

C'est-à-dire lui donner sa liberté de ne pas être sans arrêt aux injonctions et ordres de ceux qui prétendent que sans elle, et surtout sans passer par leur monopole, elle ne pourrait fonctionner.

Ce message s'adresse aussi aux tenants des petits boitiers et des clés spéciales.

Voilà de la véritable décolonisation, celle du fric facile pour certains protégés par avantages et monopoles, laquelle qui n'a rien à voir avec la chasse du petit blanc pied noir mis à la porte de sa terre en 1962.

Là, c'est du gros, camarades.

Commentaires

Est protégé par les règles de l'immunité des propos d'avocat telle que déclarée par l'arret du 29 mars 2011 de la Cour européenne des droits de l'homme (deux avocats contre Portugal).

Nom: 
nathalie.kerdrebez
Site: 
http://

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

Pas forcément mais ça ne nous empêche pas de dire ce que nous avons à dire.

BK Bâtonnier!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA