Jan
21
DOSSIER JUSTICE : LES JUGES DE FAMILLE

Si juste et si pertinente, l'expression n'est (malheureusement) pas de moi, mais de notre si talentueux ami Pierre DOYEN.

C'est nettement plus vrai et plus acide aussi que celle qu'avait employée diplomatiquement Madame FAVRE, présidente de la chambre commerciale de la Cour de cassation, en faisant la distinction entre les juges professionnels, et ceux occasionnels. Ceux-ci que personne ne peut appeler « d'occasion ».

Parlant du bâtonnier, que Philippe KRIKORIAN appelle lui, techniquement, « juge d'Etat », évoquant ses prérogatives en matière de contentieux entre avocats, celles que la Cour d'appel d'AIX EN PROVENCE n'a pas voulu faire analyser par une Q.P.C., considérant que l'intéressé était tout simplement incompétent, Pierre DOYEN emploie une autre formule, celle de « juge de famille ».

Voilà, c'est exactement cela. « Le juge de famille ».

Mais attention, la formule n'est pas exclusive, elle s'applique à tous les juges non professionnels.

Les juges consulaires sont bien les juges de famille des commerçants et des artisans, sauf que les artisans ne sont pas dans la famille, ceux des conseils de prudhommes sont bien les juges du travail et dans l'entreprise, etc.

Tout cela a un petit gout d'Ancien régime, ne croyez-vous pas ?

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

Que l'Etre supreme vous entende.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA