Mar
28
DOSSIER KUCHUKIAN ENCORE PAGNOL

 

On connait la célèbre formule, dans une lettre de Marcel PAGNOL à RAIMU.

Mon Cher Jules, il faut que tu sois bougrement fâché avec moi, pour ne pas répondre à une lettre injurieuse qui n'avait d'autre but que de commencer une dispute.

J’en ai trouvé une autre au moins aussi belle, PAGNOL à RAIMU :

Je te considère  comme le premier – ou le dernier – des imbéciles. Ca dépend dans quel ordre on les range.

On sait que PAGNOL,  qui ne prenait jamais l’avion, il est vrai qu’à l’époque, ce n’était pas encore parfaitement courant, avait également une peur bleue du bateau, y compris pour des voyages courts et surs. C’est Tino ROSSI qui racontait qu’il avait eu toutes les peines du monde à  le faire venir de MARSEILLE à            AJACCIO (une nuit de navigation).

RAIMU était pareil, pire même :

Je supporte si mal les voyages aériens que j’ai le mal de l’air rien que quand je lèche les timbres de la poste aérienne.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA