Dec
28
DOSSIER LA CRISE : ET SI ELLE AVAIT COMMENCE DES 1974

La crise mondiale, spécialement celle des pays anciennement industrialisés, face à la concurrence internationale des nouveaux accédants à l'industrie, avec des couts nettement plus bas, n'est certainement pas prête de s'arrêter. Bien au contraire.

Mais peut-on déterminer quand elle a commencé ?.

J'ai toujours entendu dire par les très vieux Arméniens qui survivent que le produit artisanal ou industriel le plus simple conçu dans une économie quelle qu'elle soit est la chaussure. Les cuirs et peaux donc. Le basique.

Je tombe alors sur une étude d'histoire sociale d'une cinquantaine de pages (en ligne sur Internet), fort bien faite en janvier 2012 par un ancien syndicaliste et homme politique socialiste local, Monsieur Raymond VACHERON. Elle est consacrée aux tanneries du PUY.

Il y rappelle l'histoire et la fin retentissante en 1974 des TANNERIES FRANCAISES REUNIES au PUY justement.

A l'époque, on n'avait pas encore les taux de chômage actuel. Et les frontières françaises n'étaient pas encore ouvertes à tout va.

Mais depuis 1969, la France n'était plus le premier producteur de peaux tannées, détrônée alors par l'Inde. Et l'Amérique latine de détrôner tout le monde en 1973.

En avril 1974, l'industriel propriétaire et président des TANNERIES DU PUY (1), malheureusement visionnaire, on a vu ce qui est arrivé plus tard dans tous les autres domaines industriels, écrivait ceci :

« « Le fait essentiel est que les pays qui composent le marché commun laissent se perpétuer, voire s'accentuer, l'hémorragie de la matière première (...) de telles pratiques consistent à rendre notre outil de travail inutile et donc de retirer le pain de la bouche des nombreux agents qui composent le personnel » ».

Trente neuf ans plus tard, la situation est identique, pardon elle s'est aggravée, et aucune solution de remplacement n'a été trouvée.

_____________________________

(1) C'était Maurice SIDEM, mon petit-cousin.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA