Feb
27
DOSSIER LA CRISE : LA PREUVE PAR PIXMANIA

Il faut impérativement s'arrêter un gros instant à cette information grave. Elle est en effet la preuve d'un changement radical dans l'économie générale, après la naissance du e-commerce.

Tous les magasins Pixmania du Portugal, d'Espagne, de France et de Belgique ont en effet fermé le 23 février. En brut, il n'y a pas de quoi fouetter un chat.

Si, pardon, parce que ce groupe, britannique sauf erreur de ma part, avait commencé dans le e-commerce, donc sans boutiques. Puis avait ouvert des boutiques, celles qu'il ferme toutes aujourd'hui. Tout en poursuivant son activité de e-commerce en ligne.

On doit y voir la démonstration de la fin progressive d'un grand commerce de détail impossible ou plutot inintéressant à poursuivre. Avec, je vous le dis, des soucis futurs pour les grands centres commerciaux et ce type d'activité. La crise économique actuelle n'est que l'accélérateur du mouvement irréversible du e-commerce.

Ce n'est pas tout : il faut compter avec le e-commerce hors la France, quelquefois plus combatif et à meilleur prix qu'ici. Sur du produit identique. Ce qui signifie que les importateurs français conservent des marges anormales, et que le réseau reste anti concurrentiel.

Je donne un exemple, un seul.

Il est révélateur que pour renouveler une partie de la flotte du bureau, j'ai pu acheter en ligne voici deux mois un assez gros scanner de documents, d'une autre très grande marque japonaise archi-connue connue, à un grand revendeur italien, qui n'a rien de confidentiel ou de louche, trouvé sur Internet à 20 % hors taxes moins cher que sur les sites français.

Matériel parti de Milan le lundi, arrivé à Marseille le mercredi. Le tout avec bien entendu la garantie internationale de la marque.

Et qu'on ne me dise pas qu'il y manquait quoi que ce soit : les 85 pages de la notice sont en 12 langues, dont bien sur le français. Sans compter tous les accessoires possibles et imaginables, certains inutiles par exemple un câble alimentation avec une prise à broches anglaise,

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
JB DAGRON
Site: 
http://

Si l'on ne tiens pas compte des droits de douane pour importer un produit, la plus grande marque de matériel photo, Nikon, se retrouve jusqu'à 35% moins chère qu'en France.... au pays de chocolats... et en Amérique du nord c'est -20% en moyenne... avec garantie internationale.

Tout fout le camp !

De douane proprement dite ou simplement de T.V.A. (collectée par la douane).

Et je ne vous parle pas de ce qui vient directement du Japon (mais il vaut mieux connaître l'anglais)...

Car les Japonais sont si bons sur les marchés d'exportation que systématiquement, tout est traduit en une bonne douzaine de langues. Autrement dit, ils ne fabriquent pas pour eux mais pour la planète entière.

ça dépend : le dernier appareil que j'ai acheté au japon (livré en 8 jours), la notice était dans un anglais impeccable.

Nom: 
JB DAGRON
Site: 
http://

Oui et non, car mon reflex acheté à Genève en 2013 dispose certes de menus multi langues mais les notices (qui représentent 80% du poids de l'emballage) sont dans toutes les langues, sauf en Français et en Anglais ! Allez comprendre...

Pourtant le vendeur me disait qu'il faisait 50% de ses ventes à des Français.

Nom: 
Faire De La Bourse
Site: 
http://urlsh.comuv.com/2v

Un veritable travail d orfevre, vous nous faite reellement plaisir.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA