Jun
30
DOSSIER LA CRISE : LA DEMAGOGIE EST AUSSI UNE INVENTION GRECQUE

   

Déjà, il  faudrait demander aux journalistes d’être un peu plus lucides avec leur contemplation de la crise grecque. Oui, on nous montre ces pauvres gens, cannes à la main, en file pour retirer de la banque (ce qui démontre pourtant qu’ils y ont des comptes) leur maigre argent, tandis qu’on a décidé de rendre les transports gratuits en attendant mieux.

La Grèce aurait inventé la démocratie.

Peut-être.

Elle a surement ici inventé aussi la démagogie, qui va mécaniquement avec elle.

Et ici, elle vient de la réinventer, la démagogie.

En transcription latine du grec, la démagogie, demagogia, c’est « « l’action de flatter les aspirations à la facilité des masses populaires pour obtenir ou conserver le pouvoir ou accroitre sa popularité » ».

C’est bien la situation actuelle : nous le grand peuple grec,  nous avions tous fraudé les conditions financières de notre intégration à l’Union européenne et spécialement à l’euro. Nous l’avions fait au-delà du possible, nous disant qu’après tout, les autres, sont pleins d’argent et  qu’ils paieront gratuitement.

Et maintenant que plus rien ne va, nous exposons la misère de notre pauvre peuple, en avant les grands sentiments et les grands principes, une fois que tout le monde a vidé son compte bancaire et transféré ses actifs en lieu sûr, tandis que nos popes et nos armateurs ne paient pas d’impôts.

Pour faire encore mieux, nous voulons bien accueillir chez nous les touristes, mais pas leur faire payer de taxes supplémentaires sur leurs factures, en augmentant la T.V.A. Ou alors si on le fait, c’est pour garder la T.V.A. pour nous, et ainsi ne pas payer les dettes du pays.

Et puis nous faisons savoir que nous voulons surtout conserver l’euro. Evidemment, pour en recevoir gratuitement. Pas fous les Grecs.

J’aime bien les Grecs, mais je refuse d’être dupe de leur mise en scène.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA