Jul
16
DOSSIER LA CRISE : LE MERCI GREC

 

A ATHENES, les bitcoins de l’autre pour 2.000  € ne régleront rien, on est passé dans le dérisoire ridicule.

Non à ATHENES, le merci grec ce sont les cassages les manifestations, et la révolte dans les rues.

Pourquoi la révolte, parce qu’on ne veut pas rembourser ce qu’on vous a prêté et alors que vous avez trompé votre préteur.

Il y a mieux. Voici que ce crétin de préteur (c’est vous, c’est moi), vous en redonne.

Alors, on lui tape dessus.

C’est bizarre,  et contraire aux idées reçues, ce reste de l’Europe qui est émasculé.

Les Grecs non.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA