Jun
18
DOSSIER LA FONTAINE: L'AVOCAT, LE CHIEN ET LES RABINS

Slate.fr version française de l'américaine, elle même sous la direction du Washington Post, écrit ce jour qu'un tribunal rabbinique de Méa Shearim (cette histoire est évidemment incroyable ailleurs) aurait condamné un chien errant à la mort par lapidation, les juges rabbiniques ayant soupçonné le chien d'être la réincarnation d'un célèbre avocat laic qui les avait parait-il insulté 20 ans plus tot.

La pauvre bete aurait pénétré dans le tribunal rabbinique en charge des litiges économiques, effrayant les visiteurs et refusant de partir malgré les efforts de ceux-ci.

Malgré le communiqué d'une association de défense Let Animals Live soutenant que le judaïsme, interdit d'infliger une souffrance quelconque à quelque créature vivante que ce soit, un conseiller municipal de Jérusalem ayant de son coté prié le ministre de la justice de s'occuper des criminels, la très sérieuse A.F.P. souligne que certains écoles de pensée judaïque croient en la transmission de l'ame (ici celle de l'avocat laic au chien-chien).

Cette histoire n'est pas une fable, mais se termine comme une fable.

Car il parait que le clébard a réussi à s'échapper. Shalom le chien.

Commentaires

m'est éminemment sympathique...

:-)

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA