Oct
23
DOSSIER LIBERTE : DEUX DEFINITIONS

Le doyen Georges VEDEL, célébre auteur de droit constitutionnel, disait que la démocratie et la liberté qui va avec," c'est lorsqu'on est sur que le coup de sonnette le matin, alors qu'on est encore dans son lit, c'est le laitier qui annonce qu'il est passé déposer son pot au lait, et non la police qui vient vous arreter".

Ce dimanche est jour d'élections, on l'espère prometteuses en Tunisie, et un vieux Tunisien, attendant d'aller voter, interrogé par un journaliste français, lui disait ceci:" c'est la première fois de ma vie à 75 ans que je vais voter sans que le nom du gagnant soit connu à l'avance".

Et si c'était ça aussi la définition, peut etre meme meilleure que celle de VEDEL, de la démocratie et de la liberté.

Commentaires

car on est jamais par avance rassuré !

L'exemple de libye où la charia a été annoncée n'est guère réconfortant et les islamistes tunisiens doivent prendre des engagements.

Il ne suffit pas d'aider les peuples à se débarasser de leurs despotes si c'est au bout du compte pour introduire des systèmes despotiques !

Naif, va.

Les islamistes arrivent largement en tête et disent eux-mêmes qu'ils devront convaincre par leurs actes, étant soupçonnés de double discours.

Il semble qu'il y ait un certain tiraillement entre une élite plus libérale et une base plus radicale !

Alors, lorsque je dis vouloir d'abord être rassuré, je suis .... prudent et non naïf !

Nom: 
Un Français...
Site: 
http://

Une dictature remplace l'autre. Ce qui est terrible dans les régions d'Islam, c'est qu'il n'y a que les dictatures sanguinaires qui peuvent empêcher l'avancée de l'Islamisme. La dictature est consubstantielle à l'Islam, il faut en être conscient au plus haut point, la charia en est le principe de base, il suffit de lire le livre. La contagion progresse de région en région, le fondamentalisme fait tache d'encre, avec les pétrodollars comme manne infinie de soutien. Après la Libye, la Tunisie, puis l'Algérie, le Maroc étant déjà prêt. [...] La seule possibilité à l'avenir de la fin de l'Islamisme, mais cela se joue à un siècle en terme de géopolitique, est la fin de la manne du pétrole dans ces régions. Il faut donc continuer à leur en acheter un maximum pour épuiser leurs réserves et arrêter le financement de cette contagion extrémiste. Comme en plus, ils décrètent la fin de l'usure, donc le prêt à intérêt qui fit et fait encore la richesse de l'Occident, il suffira d'attendre que le fruit tombe. [...] En plus l'esprit [...] de ces cultures nomades fait que cette richesse dont ils disposent actuellement ne permet pas du tout à ces peuples de s'affranchir de leur pauvreté endémique consubstantielle à cette idéologie mortifère, par l'investissement et l'éducation. [...] Kadhafi était bien-sûr une horreur, on espère que ceux qui le remplaceront ne feront pas allégeance à Téhéran après l'avoir fait à Riyad. Mais rien n'est moins sûr, on parierait même que là aussi comme ailleurs, la France défendant toujours naïvement les peuples et la liberté contre les dictatures à juste titre et se faisant toujours avoir par les s...auds en embuscade et leurs doubles discours, tels Khomeyni à son époque que nous avons nourri et protégé avant qu'il n'impose son régime d'horreur dans son pays, la dégénérescence sociale, politique et publique sera au bout du processus de transition. Le peuple Libyen s'est fait avoir et se fait voler sa révolution.

Qu'est-ce que la charia, il suffit de lire et relire Mustapha Kemal Atatürk : "Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d'un vieux cheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'islam, cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. ".

Les musulmans naissent musulmans et meurent musulmans. Regardez autour de vous, en France, excepté les médias, aveugles comme toujours, l'Islam progresse à une allure folle. Tous les musulmans, sans exception, si on leur donne le choix entre la laïcité et l'Islam charia compris, choisiront leur religion...

Tout Arménien, et je le suis un peu, est embarrassé par le personnage de Mustapha Kemal. On n'a jamais été certain de son implication dans les massacres de 1915. Il semble qu'à l'époque, il ait été mis sur la touche. Ce qui est sur c'est qu'il a mis à la porte tous les Européens et les derniers Arméniens en 1922, en les chassant de Smyrne et sa région.

Je suis d'autant moins bien placé que les KUCHUKIAN (comme les BALLADURIAN) étaient Smyrniotes.

J'ai souvent parlé de cela avec mon père, qui avait quitté SMYRNE en 1922 à l'age de 21 ans. Comme tous les exilés de ce peuple et de ce temps (voyez les deux films familiaux de VERNEUIL) il était gêné de parler de cela. Mon père était très remonté contre les Grecs, à qui le traité de Sèvres avait offert la ville, et qui selon lui s'étaient très mal comportés, orgueilleux, prétentieux, entrainant les réactions de soulèvement nationaliste exacerbé de Mustapha KEMAL et des siens.

La suite de l' histoire est que les Européens ne sont jamais retournés en Turquie où on le les voulait plus. Quelques eux sont restés .J'y avais il y a quelques années de lointains arrières cousins catholiques, Assyro-Chaldéens, que j'ai rencontrés au hasard de mes voyages. J'ai même revu l'un d'eux encore il y a 5 ou 6 ans.

KEMAL s'était certes exprimé sur le massacre des Arméniens en disant que c'était " un grand malheur".

Ce qui est plus inquiétant, c'est qu'une partie des irréductibles chrétiens dont je parle ici n'existent plus en Turquie. Tel cousin Vincent (X) marié à une Allemande, ingénieur, industriel, officier de l'armée turque, catholique romain, a quitté voici 6 ans le pays pour s'installer aux États-unis, déjà agé, avec ses enfants qui doivent avoir la quarantaine maintenant. Un autre hésite en raison de son patrimoine, à aller en Italie, puisque son père était Italien.

En quand on est en Turquie, on se dit que l'héritage de KEMAL s'émousse. C'est en tout cas le point de vue de mon épouse (qui n'est pas le moins du monde Arménienne) qui est allée plusieurs fois à ISTANBUL, et qui y trouvait lors de son dernier voyage beaucoup de femmes voilées qu'on ne voyait pas auparavant.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA