Jun
30
DOSSIER MARSEILLE : GAUDIN NE SERA DONC PAS AVOCAT

La dernière livraison du journal sur papier glacé du journal du barreau de Marseille publie des historiettes à l'occasion du bicentenaire, le tout rédigé bien par tel sympathique membre du conseil de l'ordre, au distingué nom de famille aristocratique.

Dans le temps, on s'intéresse évidemment et justement aux noms de famille des avocats, dont certains sont encore courants aujourd'hui (1)

Il parait même qu'un certain GAUDIN joliment prénommé Pierre s'est jadis vu refuser son entrée au barreau de Marseille, car il était greffier adjoint au Tribunal de commerce de la ville.

Décidemment, c'est pas de chance avec ce sujet, puisque tout récemment, un important magistrat consulaire dont je tairai le nom (2) ayant demandé à s'inscrire au barreau au titre de son expérience professionnelle, s'est vu, je crois sèchement refuser cet accès par le conseil de l'ordre. Le bâtonnier Jérôme GAVAUDAN (3) m'a indiqué lui que la Cour d'appel d'AIX EN PROVENCE avait confirmé ce refus.

Dans cette histoire tout est finalement normal, mais je reste sur ma faim.

Car Bertrand de HAUT de SIGY, rédacteur du papier, a tout simplement oublié de signaler l'existence de mon poulain, le célèbre inventeur du droit de l'assurance maritime, Balthazar EMERIGON, Aixois devenu avocat Marseillais, célèbre dans le monde entier, sauf chez nous.

Je suis le seul à parler du seul auteur commercialiste important de la ville, et en plus on m'accuse bien à tort d'injurier la juridiction.

________________________

(1) Il y a un de 1816 que je n'ai cependant pas trouvé. Bizarre.

(2) Ca va comme ca les emm.

(3) Là, je peux.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA