Jul
31
DOSSIER MARSEILLE : ICI ON N'AIME PAS LES ARMENIENS.

On les ignore. Ils n'intéressent personne. Le moindre descendant d'immigré y est exalté. Pas ceux-là.

Lorsque chef de l'Eglise apostolique arménien, KAREKIN II est venu à Marseille, pour réunir la communauté, toutes confesserions réunies, remercier la France et la ville d'avoir accueilli les siens, le sénateur -maire était représenté par un adjoint. Qu'on ne me dise pas que ce n'est pas vrai. J'y étais. Il est vrai que le pape KAREKIN II tenait un discours en arménien, mais à la gloire de la France voire de la ville.

Voulez vous un seul autre exemple ?

Vous savez que notre ville est cette année capitale européenne de la culture. Superbe bêtise.

Bon, on aurait pu faire au moins dans un essai de grand. On apprendra prochainement qu'on aura fait dans la constitution de partie civile, parce qu'il parait que les architectes ... Passons.

Voyons, qui a pensé une seconde à dire combien la communauté arménienne s'était intégrée à la ville. Sans avoir à la placer en situation d'état de siège. Vous suivez ?

On aurait pu savoir qu'il existe à Lisbonne la Fondation Calouste Gulbenkian, riche de la fortune du plus célèbre de tous les Arméniens, Monsieur 5 %.

Qui aide aussi les Arméniens. Et leur réputation.

Vous voulez de la culture ? Bien sur il n'était pas question d'importer son superbe musée à Marseille.

Mais nos élus municipaux auraient pu savoir qu'il existe un orchestre de qualité internationale celui de la Fondation Calouste Gulbenkian.

On aurait pu le faire venir pour valoriser aussi la communauté. On a donc simplement raté le concert d'il y a quelques jours, sous la direction de Daniel BARENBOIM. Par exemple.

Et qu'on ne me dise pas que la Fondation ne paie pas. C'est bien elle qui avait adressé le chèque final il y a bien longtemps pour financer la cathédrale du Prado...

Alors....

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA