Oct
21
DOSSIER MARSEILLE : LA COUPURE DE LA VILLE SOCIALISTE EN DEUX

Régulièrement, je soutiens que la ville de Marseille est coupée en deux, suivant un axe vaguement sud ouest - nord est partant du vieux port, remontant La Canebière, le boulevard de la Libération, l'avenue des Chartreux, celle de Saint-Just, etc., bref le tracé de l‘ancienne R.N. 8 bis Marseille-Brignoles.

Tout ce qui est gauche de cet axe vote à gauche.

Tout ce qui est à droite, vote à droite.

La sociologie du vote primaire des socialistes hier, en vue de la désignation de leur candidat aux élections municipales, suit TRES EXACTEMENT la même division.

En suffrages majoritaires exprimés, tous les bureaux à gauche de l'axe ont voté Samira GHALI.

Tous ceux à droite ont voté Patrick MENNUCCI.

Sauf qu'au total général, Madame GHALI a dépassé à peine 40 % des voix, et que Monsieur MENNUCCI est proche de 60 %.

Quelles conclusions en tirer ?

On dirait que les socialistes ne sont pas aussi égaux dans le socialisme que cela.

Comme on n'imagine pas des socialistes riches et des socialistes pauvres, on pense immédiatement à autre chose.

Qui n'est surement pas de la misogynie.

Bon, essayez de comprendre à la fin.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA