Dec
30
DOSSIER MARSEILLE : PENSE BETE DE GESTION A L'USAGE DES ENTREPRISES AGONISANTES

La S.N.C.M. est à l'extrémité des extrémités.

Le personnel menace donc de bloquer les bateaux et de faire grève courant décembre. On remue ciel et terre, et on injecte encore, en sachant bien que ça ne servira finalement à rien, mais à fonds perdus, de l'argent pour payer les salaires et le surplus de fin décembre. C'est maintenant payé.

Dès le 1er janvier qui suit, sous 48 heures donc, on a changé d'année, grève effective. Oui, c'est un avertissement. Pour qu'on recherche maintenant de quoi payer les salaires de fin février. Comme toutes les audaces sont permises, on vous explique que c'est "pour sauver l'entreprise". Ah bon...

Et ainsi de suite.

Très fort.

Mots-clés: 

Commentaires

Où en est-on ?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA