Jun
25
DOSSIER MARSEILLE : LE RACISME ANTI ARMENIEN DU MUCEM. DE MARSEILLE ET DONC DES EDILES LOCAUX.

 

Je maintiens.

Et je démontre.

Je passe en moto ce matin devant le MUCEM, rejoignant  mon bureau,  venant de la Joliette.

Il y a là une importante exposition en cours sur le caractère sacré de la ville de JERUSALEM pour toutes les religions du Livre.

Pour faire bien, on a donc inscrit des bandeaux en  trois caractères, arabe, latin, et hébraïque.

Bien. On a ainsi sans aucun doute voulu faire comme à JERUSALEM.

Sauf que n’importe qui sait autre chose qu’être un agent électoral à la solde de la municipalité  GAUDIN de MARSEILLE, sait qu’il existe quatre quartiers dans la vieille JERUSALEM.

Le quartier juif, le quartier arabe chrétien, le quartier arabe musulman et le quartier arménien.

Venons-en à celui-ci.

Il est arménien. Apostolique, de l’Eglise d’Etchmiadzine.

Il y a là plus de 2.000 Arméniens, pour la protection des lieux saints. Ils sont là depuis la nuit des temps.

Personne n’a jamais réussi à les en déloger. Les Perses, les Ottomans, les Anglais, les Juifs, personne.

Ils ont à eux une cathédrale admirable et splendide,  Saint- Jacques, et si vous passez à JERUSALEM essayez d’assister à un de ses offices.

Question.

Pourquoi la publicité pour les lieux saints de JERUSALEM n’est-elle pas faite au MUCEM.,  dans la 4ème langue historique de la ville, en arménien ?

Il est tout de même ahurissant que ce soit un Arménien catholique comme moi, qui ne parle et n’écrit malheureusement  pas l’arménien, pour faire la remarque et la critique la plus virulente.

Oui,  le MUCEM et la mairie de MARSEILLE n’aiment pas plus les Arméniens que le barreau local.

C’est ainsi.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA