Jul
29
DOSSIER NORVEGE : POURQUOI CETTE DISCRETION ?

Oui, y compris surnotre blohgosphère, pourquoi cette discrétion avec l'affaire du massacre norvégien abominable d'il y a quelques jours?

Une police incapable, pas meme de compter les malheureux qui sont tombés, un décompte des morts revu à la baisse (du jamais vu: on annonce X mort et c'est finalement moins).

Et personne qui évoque complètement le passé de l'assassin. On a bien un peu tenté la hideuse extreme droite, et allons y avec le Front national.

Personne sauf MINUTE ne dit que le tueur était l'un des membres de la Grande Loge de Norvège, dont il a été évidememnt exclu après son crime (tout de meme). Le grand maitre local, Ivar A. SKAR a fait une déclaration pour le moins embarassée.

Donc il était franc maçon. Anders BEHRING BREIVIK était meme maitre de loge à celle appelée Saint-Jean Saint Olaf aux trois colonnes.

Et si tous les sympathisants du Front national allaient soutenir maintenant que les francs-maçons sont des assassins.

Chiche.

Commentaires

Il faut bien admettre, sans être paranoïaque, que l'orientation de l'info dans ce pays est bel et bien une réalité.

Les évènements en Libye ont monopolisé les journaux alors que personne n'était en mesure de vérifier sur place les communiqués des militaires.

L'affaire DSK n'avait plus lieu d'accaparer les médias à compter du jour de sa démission; il devenait dès lors un simple vicelard comme nos tribunaux en jugent tous les jours.

Et dans le cas du Norvégien, qui ose marteler qu'il était frangin? C'est pourtant ce que lui-même a mis en avant!

MOI

vous savez bien que je n'aime pas réagir à chaud.

Ni chaud ni froid.

Je donne une information.

Je veux ensuite savoir pourquoi avec l'information, tant de délicatesse d'un coté, et pas du tout de l'autre.

a été manifestement dépassée par l'événement.

Ce pays certes géographiquement étendu mais avec un petit nombre d'habitants n'avait donc pas une police prête à faire face à de tels actes.

Pour le surplus, ce terroriste "très propre sur lui" avait donné des signes annonciateurs de son dérèglement.

Ils n'avaient pas été pris au sérieux.

C'était une regrettable erreur.

Puisque cet homme fait référence à Adolf Hitler, marquons un retour historique vers celles et ceux qui le prenaient pour un gentleman sans mesurer la portée de son livre qui annonçait pourtant clairement ce qu'il avait envisagé de faire !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA