Jun
11
DOSSIER NUMERIQUE : LE JUGEMENT DE NOS ELUS PAR LE SCHPOUNTZ

"Irénée (Fernandel)- (...) Tu vas me dire que je suis un bon à rien.

L'oncle (Charpin)- Oh que non, Bon à rien ce serait encore trop dire . Tu n'es pas bon à rien, tu es mauvais en tout (...)"

Marcel PAGNOL, Le Schpountz, 1938, première partie.

Commentaires

Deux auteurs balisent notre parcours. La Fontaine jusqu'au lycée. Puis Pagnol.

http://mondalire.pagesperso-orange.fr/pagnolcitations.htm

Si ces mentions n'existent pas, c'est que vous n'existez pas cher batonnier.

C'est aussi la preuve de ce que le système de statistiques est truqué. On me vole mes lcteurs pour rétrograder mon blog.

Ces méthodes sont staliniennes.

Pourtant, je cite quelqu'un de célèbre il était meme membre de l'Académie française, c'est dire.

Vous savez, j'ai une tendresse particulière pour PAGNOL:

1°. J'ai été élève du Lycée Marcel PAGNOL de Marseille, celui qu'il avait inauguré lui meme,

2°. Il repose au cimetière de la Treille, dans le 11ème arrondissement de Marseille, et j'habite dans le 12ème. Je me suis présenté aux élections plusieurs fois par là.

3°. Les hasards de la vie professionnelle m'ont fait traiter de la fin du contentieux familial de sa succession; c'est tout drole de participer à la signature des actes chez un notaire avec Jacqueline PAGNOL, Manon des sources ...

Cette absence de mention semble être générale sur toutes les nouvelles publications.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA