Jan
30
DOSSIER NUMERIQUE: COUCOU, C'EST NAVISTA

Faire comprendre les choses de leur vie professionnelle aux avocats et, tant qu'ils le sont encore, aux avoués, oblige à passer par des exemples externes.

Voyons par exemple le cas des paysans planteurs de mais en Afrique.

Le géant américain leur a donné gratuitement des graines génétiquement modifiées, marque et brevet MONSANTO. Ils ont considérablement accru leurs productions, ce qui leur permet d'acheter ensuite d'autres graines, etc. Mais que ce passera-t-il si un jour MONSANTO est devenue trop cher, ou si elle ne veut plus vendre ses graines (hypothèse stratégique ancienne du Pentagone, en cas de crise alimentaire mondiale) alors que les leurs graines "classiques" seraient devenues insuffisantes pour nourir une population qui, évidemment, aurait cru dans l'intervalle ?

C'est exactement le meme problème avec l'incontournable boitier Navista, qu'on veut obligatoire pour la communication numérique et judiciaire.

Et si NAVISTA ne veut plus traiter, tiens par exemple avec trois avocats dont voici les noms: Dominique MATTEI, Jacques JANSOLIN, Bernard KUCHUKIAN, ou augmente ses prix d'une manière extravagante tandis que tous les avocats de France seraient obligatoirement obligés de passer par ses fourches caudines ? C'est exactement pareil si NAVISTA (la société) faisait faillite demain: comment négocierait-on avec les liquidateurs judiciaires ?

On ne discute pas avec les monopoles. On les supprime, on les écrase.

J'avertis mes censeurs éventuels.

Je les informe publiquement que la raison à la fois professionnelle et familiale qui m'a conduit au silence lorsque j'ai été récemment censuré, a heureusement pris fin depuis 48 heures.

Je suis LIBRE désormais et alors, attention à la bagarre.

Commentaires

Nom: 
MEDICIS
Site: 
http://

Les mots et les maux à l'épreuve de la gouvernance ....!

Nom: 
Jacques Jansolin
Site: 
http://

...la solution serait de s'inscrire au Barreau de Paris.

Sauf si.....? Non, je n'y crois pas ! C'est vrai ? Yeeessss !

à un homme libre !

Ce qu'a développé José Bové à propos des semences transgéniques. J'ai pris part à une conférence sur le sujet à Tripoli en 2008, ce qui m'avait valu des remontrances de l'ambassade de France qui m'avaient beaucoup diverti. Monsanto à l'instar de certaines sociétés de gardiennage, ne lâche plus ses clients; une fois qu'on a souscrit les achats de semences, il est en pratique impossible de revenir en arrière.

Le piège avec le systême Navista est exactement le même; pourquoi tout d'un coup les mêmes causes ne produiraient plus les mêmes effets?

Nom: 
Justiciable
Site: 
http://

Je vous cite :

"On ne discute pas avec les monopoles. On les supprime, on les écrase. "

Tout à fait d'accord, supprimons les nombreux monopoles dont bénéficie votre profession.

Mais oui, cher ami inconnu.

Le monopole s'appelle la postulation. Je suis contre. Surtout au tarif de la postulation établi en 1961 et toujours en vigueur aujourd'hui.

Mais attention, il vous faudra encore un avocat obligatoirement pour vous défendre devant les juridictions civiles comme il vous faut un médecin pour prescrire des médicaments ...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA