Sep
30
DOSSIER NUMERIQUE LE TRES GRAND N'IMPORTE QUOI DU C.N.B.

Sous -titre. Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Voici qu'un confrère aixois du nom de Dominique CHABAS prétend me transmettre cet après-midi des conclusions dans la procédure qui vient à l'audience solennelle de la Cour d'appel d'AIX EN PROVENCE le 4 octobre dans quelques jours.

C'est pour le CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX, que j'ai assigné en intervention forcée depuis juin dernier, dont l'avocat parisien a reçu mes pièces en même temps que mon assignation.

Première observation. Du joli monde Mesdames et Messieurs, et l'exemple vient d'en haut, toujours conclure la veille pour le lendemain.

Ce n'est pas tout.

Deuxième observation. On a prétendu me transmettre le tout en télécopie. Las, mon télécopieur est tombé en panne en cours de transmission. Le pauvre.

La maison CANON qui le soigne n'étant pas elle à la disposition du CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX et de ses avocats, le technicien viendra demain matin.

Troisième observation. J'ai donc prié le susdit confrère de me transmettre ses pièces et ses conclusions en numérique, à mon adresse courriel de communication électronique. Que bien entendu, il a déclaré ne pas connaitre. Il ne sait pas lire les documents. C'est en effet marqué dans mon assignation. Alors il a fallu expliquer au confrère aussi désinvolte que prétentieux.

A l'instant, ce soit, je n'ai rien reçu et suis donc en mesure d'annoncer à la France entière des avocats que le CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ne sait pas se servir d'Internet pour transmettre pièces et conclusions dans une affaire qui concerne rien moins que le sort de la convention nationale de procédure et le R.P.V.A., ensuite tout de même d'un arrêt du Conseil d'Etat, audience à AIX dans quatre jours.

Ecoeuré, je suis rentré à la maison. Chez moi, je peux suivre tout ce qui arrive à mon adresse de courrier électronique au cabinet. Rien à l'instant.

Par contre, ce qui arrive par le R.P.V.A. non, puisque je ne suis pas Parisien et donc que je n'ai pas droit au nomadisme.

Calmes-toi Bernard, tu dois bien te douter que si on n'est pas capable de te transmettre des documents et des conclusions par l'Internet de base encore appelé vous savez « e-mail », alors le R.P.V.A. tu parles...

Commentaires

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Chabas le faire....! Chabas si grave...

Nom: 
MCD
Site: 
http://

Ce n´est rien

Tu le sais bien

Le temps passe

Ce n´est rien

Tu sais bien

Elles s´en vont comme les bateaux

Et soudain

Ça prévient

Comme un bateau qui revient

Et soudain

Il y a mille sirènes de joie

Sur ton chemin

Qui résonnent et c´est très bien

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA