Feb
16
DOSSIER NUMERIQUE COMME C’EST TOUCHANT

 

Les JANSOLIN, HUVELIN, dans une mesure plus modérée GIROUD, qui viennent prendre le train –on n’est pas même sur que ce soit en gare d’arrivée - que j’essaie de piloter depuis des années maintenant, avec l’aide si précieuse de Nathalie KERDREBEZ.

Sauf que la situation est inchangée.

Et oui, le C.N.B. reste aux ordres de NAVISTA, et  nous on reste avec notre boitier (tiens plus rien ne marche nulle part en France sur e-barreau ce lundi 16 février 2015, Télé recours ça va merci).

L’essentiel est ici :

Le vendredi 27 février 2015,  dans 11 jours à peine, il reviendra le contentieux  devant la Cour d’appel d’AIX EN PROVENCE en audience solennelle, interpellée par le Conseil d’Etat d' une décision de 18 mois d’âge, sur la validité de la convention passée par le C.N.B. avec la puissance de NAVISTA.

Le  C.N.B. y est intervenant forcé, je l'ai fait  juger,  et le  barreau de MARSEILLE y est  défendeur. Nous sommes en matière administrative.

Le barreau de MARSEILLE par son actuel bâtonnier (sauf contre ordre de dernière minute), c'est   à s’arracher les cheveux,  dont on ne sait toujours pas comment il peut soutenir :

  1. Qu’il applique la convention locale que j’ai attaquée parce que celle-ci est la conséquence de la convention nationale du C.N.B., qui le prévoit mais prévoit aussi le boitier NAVISTA en province,

  2. Et aussi qu’en exécution de l’arrêt du Conseil d’Etat, où il codemandeur avec moi, il demande au Tribunal de grande instance de PARIS (sauf que sa demande est frappée de connexité, parce que postérieure à mon exigence d’intervention forcée), bref par laquelle il lui demande de juger que la convention nationale qui prévoit aussi le boitier NAVISTA doit être annulée.

C’est particulier les avocats, non ?

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

Vous êtes très réactif en me citant sur le dossier numérique alors que je venais de publier sur le contenu du site du CNB !

Ma publication sur le numérique, postérieure, ne fait que rappeler la nécessaire égalité entre tous les avocats de France.

Je ne m'attribue rien.

Je constate.

Je suis réactif, indélicat (non pas délicat, parce qu'indélicat, çe serait ine injure et j'irai me plaindre au pénal). Le batonnier du moment dit que je suis un prurit.

Oui, je suis également grossier. Raciste. Faciste.

Qu'on veuille bien communiquer la suite.

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

ce que j'ai dit !

Mais d'autres, oui.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA