Feb
28
DOSSIER NUMERIQUE : LA PANNE DE CHHUM

 

La panne de R.P.V.A. évoquée par notre confrère CHHUM, présentée comme un accident, est évidemment aussi  un prétexte à traiter de ce qui se passerait si toute l’architecture actuelle du R.P.V.A. disparaissait, ensuite de la décision que doit rendre la Cour d’appel d’AIX EN PROVENCE.

Si seulement elle était un avertissement ultime adressé au Conseil national des barreaux pour qu’il mettre fin le plus vite possible et au plus tard le 13 mars au système monopolistique absolu actuel de NAVISTA, avec son boitier, et à l’absence de nomadisme pour les barreaux autres que celui de PARIS.

Il est certain que si ce miracle annoncé depuis des mois, mais jamais suivi d’effet, ce que j’ai écrit hier serait dépassé par les évènements, et que les rares qui continuent à se battre contre les errements actuels  n’auraient plus à se plaindre, sauf le cas échéant d’une véritable panne, mais temporaire et accidentelle celle-ci. Une vraie.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA