Apr
21
DOSSIER NUMERIQUE LA TAXATION DES E-MAIL

 

Un député ami et aussi sérieux qu’il est possible,  avec qui je déjeunais à midi m’annonce qu’il circule dans les hautes sphères un projet de taxation des messages de courriels que nous envoyons depuis nos adresses de courrier électronique.

Ce serait pour renflouer les caisses de La Poste.

Il m’a avancé un projet de 0,06 € par envoi.

Six centimes donc.

Il restera alors ensuite à taxer l’air qu’on respire.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

de votre ami.

C'est un vieux cheval de bataille depuis que l'idée en avait été émise en 2006 par le député européen Alain LAMASSOURE.

C'est impossible à mettre en oeuvre (1) et totalement délirant (2).

Et c'est justement pour ces deux raisons (1 et 2) que dans "les hautes sphères" comme vous dites on en parle.

S'agissant de taxer l'air qu'on respire, on y songerait très sérieusement lorsqu'on sera parvenu à maîtriser sa qualité ce qui est très loin d'être gagné.

Je propose quant à moi une taxe sur la bêtise !

Vous allez leur donner des idées.

Ce qui m'embete ici, bien sur je connais le projet LAMASOURE, c'est finalement la facilité de mise en place d'une telle mesure: il suffirait d'utiliser les compteurs des grands opérateurs...

 

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

complètement revoir le secret des correspondances et le secret professionnel et instaurer une surveillance généralisée !

Et si on créait une taxe sur les courriers confidentiels ?

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

que nos gouvernants, aidés par des technocrates totalement irresponsables, ne savent plus quoi inventer pour faire rentrer de l'argent.

Ils sont prêts à revenir sur des principes fondamentaux sur lesquels reposent notre état de droit.

Autrement dit, ce projet dont vous a entretenu votre ami est gravissime.

Quant à la Poste, elle ne remplace personne, augmente les tournées du personnel restant qui distribue de moins en moins de courriers et il n'y a donc nul besoin d'un financement !

On ne réduit JAMAIS le nombre des fonctionnaires. Jamais.

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

on ne s'achemine pas vers une réduction !

Il est cependant envisagé de nouvelles affectations (ex pour l'examen du permis de conduire).

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA