Oct
05
DOSSIER PROCEDURE + NAVISTA : LE TRIOMPHE DE LA LETTRE RECOMMANDEE

Lisez le décret du 1er octobre 2010. C'est le triomphe de la lettre recommandée A.R. dans la justice.

Plus personne n'évoque la communication électronique, meme au Tribunal de commerce.

J'avais donc raison. Le papier, le papier. Ils sont ravis aux greffes.

D'ailleurs, ma lettre de retrait porte maintenant ses fruits. Je recommence à recevoir du greffe des documents en support papier.

Quel bonheur de marcher à reculons.

Ce soir, je me rappelle ce déjeuner il y a près de quatre ans, au restaurant de l'O.M. sur le Vieux port, à quatre Marc BOLLET, qui était alors batonnier, Dominique MATTEI qui allait le devenir, Jacques JANSOLIN, notre mentor informatique, et moi. Jouant un peu les Candide (tous ceux qui me connaissent vont rigoler, car c'est un role de composition).

Les prétentieux que nous étions imaginions le futur des échanges judiciaires.

Deux camps. Les futuristes audacieux, comme Dominique et Jacques.

Les prudents comme Marc et moi. On nous avait convaincus tous les deux.

Finalement, c'est nous qui avions malheureusement raison: la lettre recommandée, rien que ça, parce le reste sera impossible à imposer.

Dieu pourquoi ne nous sommes-nous pas trompés ?

Commentaires

Pensez au télégraphe optique de Chappe entre Brive et Tulle.

Ou aux fumées indiennes comme le rapportent les western.

Voilà l'avenir.

Vous oubliez "les pigeons voyageurs" !

En tout état de cause, quel cadeau à LA POSTE !

Parfaitement d'accord avec vous. Juste au moment où on apprend que d'ici à 2015, la Poste va voir son activité de transfert de courrier dégringoler de 30 %. Il faut donc donner du travail à ces fonctionnaires là.

Ce que j'écris trouve son illustration au greffe des ventes de Marseille. Par un tour de passe passe qui m'échappe, nous avons hérité d'une employée charmante qui jusqu'à présent avait travaillé à ... La Poste. Je comprends mieux maintenant pourquoi elle est là. Sa compétence en matière d'envoi de lettres recommandées sans doute.

Si la chancellerie est gérée en fonction des besoins des postiers, il est temps pour moi d'aller faire autre chose que d'imaginer le futur électronique de la profession.

Vous aurez également noté dans ce texte que les huisisers audienciers vont faire fortun,e.

Que deviennent mes rapports et propositions sur la communication entre avocats ? Aux oubliettes, sale con.

C'est pire que le célèbre "taisez vous ELKABACH" qui serait appliqué aux gens qui avancent l'intelligence comme critère.

C'est "machine arrière, toutes".

Je suis complètement d'accord avec vous.

Ce décret est incroyable! Il va alourdir les procédures devant les juridictions de sécurité sociale. Il faudra envoyer les écritures par LRAR!!!

La caisse pourra dire "je n'envoie plus de conclusions car ça coûte cher, je développerai mes arguments à l'audience". Dans une matière aussi technique que le droit de la sécurité sociale, c'est tout simplement une aberration.

A l'heure où on nous rebat les oreilles avec le RPVA, ce décret est une vraie régression.

Sans compter les frais occasionnés par les LRAR, c'est effectivement la Poste qui va être contente.

CL

Merci, grand merci. Pour une fois que quelqu'un est d'accord avec moi.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA