Feb
17
DOSSIER PROCEDURE : A LA VERITE, NON VELICOGNA NE S'EST PAS TROMPE

Parce que dans cette affaire de communication numérique, y compris maintenant qu'au moins deux conseils de l'ordre ont bien compris, Marseille et Paris, en attendant les autres bientôt, la solution trouvée pour la validation de la communication numérique, n'est qu'un compromis, une actualisation dans le temps du support papier devenu dématérialisé.

Mais fondamentalement, tout le système procédural reste conçu en support papier.

J'ai bien écrit « conçu ».

Simplement, ceux qui font la promotion du R.P.V.A., dont je suis en attendant mieux un jour, démontrent que le dématérialisé peut coexister avec le papier, car c'est bien de coexistence dont on parle.

Ceci à l' exception de la communication avec la cour d'appel, dans la matière avec représentation obligatoire, la seule dont la loi (en fait le règlement) impose l'oubli du papier.

Mais même en ce cas, ceci ne veut pas dire la disparition du papier, de l'encre, et de l'imprimante, bien au contraire (quand je constate les montagnes de papier blanc qu'on achète à mon cabinet).

Commentaires

Ce dont on peut se plaindre, c'est que l'on ait pas promulgué un "code de procédure civile électronique" et que l'on ait calqué la procédure dématérialisée sur la procédure papier.

Mais, à terme, la coexistence n'a aucun sens......

C'est uniquement pour les neurones enkylosés des paysans de l'informatique que l'on imprime encore sur papier. Et des "pacoulins", c'est pas ce qui manque.....

"Hiii donc !

L'autre jour un Parisien

Y vient dire à ma mère

"J'voudrais voir vot' mari

Pour causer d'une affaire"

Ma mère, elle dit

"il est dans l'pré avec les veaux

Vous l'reconnaîtrez bien

C'est l'seul qu'a un chapeau" (Hi hi hi hi !)"

Chanson de Jean Yanne.

Observation:

Au moins, lui, le paysan a un chapeau. J'en connais meme des paysans qui le portent.

Salut.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA