Apr
12
DOSSIER SOCIETE : IL EST BIEN DANGEREUX DE PRIER A L'EGLISE

Il y avait bien trente-cinq années que je n'avais plus remis les pieds à L'INSTITUT D'ETUDES POLITIQUES D'AIX EN PROVENCE, dont je suis diplômé avec mention depuis 1968. Invité hier soir à une conférence sur les énergies nouvelles, j'étais en avance. Erreur d'agenda. J'ai donc fait un tour à la cathédrale, de l'autre côté de la rue Gaston de Saporta, celle que j' arpentais lorsque j'étais jeune.

Surprise de taille à l'entrée, un grand panneau attirant l'attention du danger pour les visiteurs, les invitant à placer leurs sacs devant eux et à protéger leurs portefeuilles partout, leur demandant de se méfier des demandeurs à signatures de pétitions dans la cathédrale, de se méfier des mendiants dehors voire dedans, et rappelant les numéros de téléphone de la police.

Drôle d'ambiance à la cathédrale d'AIX EN PROVENCE. Pas envie d'aller mettre un euro dans un tronc ou d'acheter le moindre cierge.

Usage de la kalachnikov autorisé ? Prier avec sa caisse de grenades, quel bonheur...

Je ne sais pas, mais l'église locale est à l'évidence en grande peur. Beau sujet de science politique pour le bâtiment d'en face. N'est-ce pas ?

Où finalement, je me suis retrouvé pour toute autre chose. Il y avait là un professeur du nom de Karl MANHEIM de droit constitutionnel d'une importante et même très importante je crois université de jésuites américains, la LOYOLA LAW SCHOOL de LOS ANGELES (si des Québécois me lisent, ils vont râler, parce qu'il faut écrire en français LOS ANGEL) venu parler à un parterre d'étudiants et surtout d'étudiantes -il n'y a plus que des filles à l'université- parler de l'indépendance des juges américains.

Tout cela en anglais, tandis que je devais bien être le seul professionnel et en plus le plus âgé à être là par le plus grand des hasards.

Super intéressant ce que nous avons appris notamment à la suite des questions que j'ai posées et auxquels le professeur MANHEIM a répondu.

Mais je ne dis rien car le tout a un rapport avec la Q.P.C. des juges consulaires à plaider mardi prochain au Conseil constitutionnel. Je vous dirai surement, mais plus tard.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA