Dec
01
DOSSIER TRIBUNAUX DE COMMERCE : MAIS ONT SONT ILS DONC ?

Hier et avant-hier avait lieu, à la maison de la chimie à Paris, une réunion nationale de l'association de la loi de 1901, appelée la conférence générale des juges consulaires de France.

L'ordre du jour en était la décision du 4 mai dernier du Conseil constitutionnel sur les juges consulaires.

Vous savez qu'à cette occasion, les trois avocats, dont je suis, ainsi que leurs clients ont été appelés collectivement un euphémisme. Je suis donc un euphémiste

.

Il était prévu que le garde des sceaux et le ministre de l'industrie viennent y présenter leurs réformes. Echevinage en tete.

Le silence est ce matin bien gardé sur ce qui s'est passé, peut être est-il voulu, peut être aussi que Monsieur MONTEBOURG était sur le moment trop occupé dans l'acier pour venir se déplacer.

A moins qu'on ne nous prépare quelque potion magique. Je rappelle à ce propos qu'on était à la maison de la chimie. Attendons.

Du coup, je viens de retourner sur le site d'Internet ami de cette conférence là, lequel reproduit une carte, piquée sur Google map, mentionnant, avec des points verts, comme des épingles ou les tableaux des victoires des avions de chasse, les lieux de situation des tribunaux de commerce. Un peu comme la position des camps de Babaorum ou Petibonum, je ne sais plus, dans les albums d' Astérix Le Gaulois.

Car justement, c'est bien ici une affaire d'Astérix Le Gaulois : c'est que des tribunaux de commerce, il n'y en a qu'en France, et nulle part ailleurs dans le monde.

Alors, lorsqu'on élargit la carte proposée, et qu'on passe de la France française et franchouillarde, au reste du monde, soit tout de même 999 fois plus en terme de population, il n'y a bien que nous. Seulement nous.

Nous sommes donc exceptionnels.

Voila bien une exception dont on se passerait bien

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA