Nov
28
DOSSIER TRIBUNAUX DE COMMERCE : ENTREPRENEURS NE VOUS IMAGINEZ PAS SEULS LES AVOCATS SONT LA

J'écris à nouveau pour dénoncer la concurrence déloyale, et je l'espère jugée inconstitutionnelle bientôt, qu'on fait dans les tribunaux de commerce aux conseils en tout genre, au premier rang desquels les avocats que nous sommes. Nos élus ne veulent pas voir, aveuglés qu'ils sont par la crainte révérencielle. Je dénonce ici la concurrence déloyale qu'on nous fait à travers le système dit de la prévention.

Voici à ce propos la réduction en format 21 x 29,7 d'un placard quatre fois plus grand trouvé par exemple dans une salle d'audience hors Marseille.

A Marseille, depuis mon célèbre incident sur le blog - et les poursuites disciplinaires injustes engagées contre moi parce que je l'ai vivement dénoncé-, ils n'osent plus. J'ai été utile à quelque chose.

Revenons au placard. On y écrit, ceci visible par tous les justiciables et aussi par les confrères qui ne réagissent pas :

« Entrepreneurs, ne vous imaginez pas seuls. Quand votre entreprise rencontre des difficultés, pensez à contacter votre tribunal de commerce au plus vite. Nous avons des solutions ».

Et c'est signé : « Les juges et les greffiers des tribunaux de commerce, attentifs à vos cotés. »

Or, une fois encore, les juges sont faits pour juger, par pour rameuter la clientèle à qui ils doivent donner des conseils. Ils n'ont pas de « solutions » à fournir autres que des jugements rendus avec compétence, indépendance et impartialité.

Sur l'affiche annexée, on donne même des numéros de téléphone, ceux du greffe, et même une adresse de courrier électronique.

Pendant ce temps là, de vieux bâtonniers sans même de barbe fleurie, imaginant la belle Légion d'honneur qu'ils auront bientôt, les conseils de l'ordre (tiens au juste, j'ai encore été battu) discutent de la taille des plaques des confrères et rigolent des misères qu'ils pourraient bien faire à ceux qui prétendent qu'ils sont mauvais. Je n'ai pas écrit en tout. Ni d'ailleurs bons en quoi que ce soit. Je laisse dormir le SPOUNTZ de Marcel PAGNOL ce soir.

Car demain, 30 novembre, on dit que les tètes des tribunaux de commerce vont se réunir en grand congrès et recevoir la visite des deux ministres, Madame TAUBIRA ainsi que de Monsieur MONTEBOURG, qui leur annonceront du moins, je l'espère l'échevinage et des réformes sérieuses en matière de procédure collective. Il ne faudrait pas oublier la participation des artisans aussi.

Et puis, selon le cas, nous aurons le droit à une grève générale des magistrats consulaires, du moins s'ils suivent ce qu'ils ont annoncé à l'avance. La démission de tous les présidents serait alors logique. C'est qu'on ne voit pas une juridiction échevinée présidée, c'est évident, par quelqu'un d'autre qu'un magistrat professionnel.

Commentaires

Vous posez une question plus complexe qu'il n'y paraît.

L'anonyme peut-il exiger quelque chose, en l'espèce délicatesse et courtoisie ?

Il y a deux types de réponse concernant nos blogs :

* soit les interventions de l'anonyme sont automatiquement censurées et elle disparaissent alors de votre propre volonté sans réponse;

* soit elles ne le sont pas si elles sont cordiales.

J'avais cru comprendre que vous vous étiez placé dans cette seconde hypothèse auquel cas votre réponse est bien brutale.

J'efface tous les commentaires anonbmes y compris et surtout ceux qui cultivent l'ambiguité.

Je resterai binaire. Oui, non.

C'est votre volonté et je la respecte.

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Hourri

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA