Nov
29
DOSSIER TRIBUNAUX DE COMMERCE : EUPHEMISME, EUPHEMISME, EST-CE QUE J'AI UNE TETE D'EUPHEMISME ?

Je cite ce matin, sur le site de l'association de la loi de 1901, appelée « conférence générale des juges consulaires ».

A propos du congrès d'aujourd'hui et demain, 29 et 30 novembre 2012.

« Le congrès national des tribunaux de commerce 2012 organisé à Paris par la Conférence générale des juges consulaires de France aura pour thème :

« L'harmonisation des bonnes pratiques ».

Ce sujet, choisi par le conseil d'administration présente un grand intérêt tout particulièrement en cette période où les tribunaux de commerce font de nouveau l'objet d'une observation attentive, euphémisme quand on songe à la récente question prioritaire de constitutionnalité dont ils étaient la cible.

L'harmonisation des pratiques est souhaitée par tous les praticiens. Elle concerne aussi bien le contentieux, les procédures collectives, la prévention et les modes de résolution amiable des différends. Et nous devons avoir à coeur de ne pas déstabiliser les justiciables et leurs conseils par des pratiques différentes sinon divergentes.

Et surtout, notre éthique scrupuleuse doit être servie par le respect de règles déontologiques identiques.

Chaque tribunal a sa personnalité mais le socle des pratiques doit être harmonisé.

La volonté des présidents et des juges, leur formation et la réflexion commune remarquablement engagée à l'occasion du congrès seront un gage de succès.

Jean-Bertrand DRUMMEN, Président de la Conférence générale des juges consulaires de France »

On progresse. Je ne déblatère plus, suivant l'impayable formule de celui qui a conduit aux poursuites disciplinaires contre moi.

J'euphémisme.

Commentaires

Nom: 
JRM
Site: 
http://

On attend samedi le cas échéant le communiqué provisoirement final et les commentaires de Bertrand BISSUEL dans Le Monde, puisque localement, à Marseille, la presse (enfin La PROVENCE) ne se passionne pas sur le sujet.

Tant il rest vrai que les journalistes locaux, Denis TROSSERO en tete, sont légitimement inquiets pour leur avenir professionnel. ce n'est pas en écrivant des bouquins promotionnés par le batonnier sortant qu'on va trouver la solution au problème.

Quant à LA MARSEILLAISE, le sujet la dépasse complètement, puisqu'il n'y a pas lieu à vendre des appartements... Et MicheL MONTANA, à qui je conserve il le sait toute ma sympathie, ne suit plus.

Le groupe HERSANT est en faillite virtuelle (appelée sauvegarde) et on se demande bien qui reprendra les titres locaux de Marseille à Nice. Ceux de Normandie sont désormais liquidés.

TAPIE, GUERINI ? Il faut attendre ce que dira peut etre le Tribunal de commerce de PARIS dans une semaine.

Une chose est certaine, le CREDIT MUTUEL qui investit pourtant dans la presse à l'est et au centre est, parait n'en vouloir pas. Moi qui les connait bien, je me dis que la soupe n'est peut etre pas bonne: ils sont forts les Alsaciens de LUCAS.

Le Monde reste lui aux manins de la B.N.P. Et Le Figaro dans la famille DASSAULT.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA