Nov
27
DOSSIER TRIBUNAUX DE COMMERCE L’INCONTOURNABLE POLEMIQUE VA REPARTIR

 

D’une manière ou d’une autre, c’est incontournable.

Quand on relit comme je viens de le faire le communiqué du 24 novembre du conseil national des greffiers des tribunaux de commerce, on se dit ceci. Ces gens considèrent que la justice consulaire est leur propriété privée, qui leur rapporte des revenus insensés. Or, l'administration de la  justice, c’est la matière la plus régalienne qui soit dans l’Etat. La justice ne peut être que publique, c’est dans la définition même de l’Etat que donnait le premier maitre du droit public,  Jean BODIN au Moyen-âge.

Les greffiers n’osent pas l’écrire, c’est comme s’ils ajoutaient que les juges consulaires élus, qui accordent leur temps et leur peine gratuitement, sont tout simplement  leurs locataires. Qu’ils tolèrent. Et dont ils ont besoin pour leurs affaires.

C’est parfaitement inadmissible.

Il est bien regrettable de déplorer que la conférence des présidents des tribunaux de commerce reste silencieuse là-dessus.

Avez-vous conscience Mesdames et Messieurs les juges consulaires qu’on se moque tout simplement de vous.

Quant au justiciable, on s’en fout.

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA