Apr
29
DOSSIER TRIBUNAUX DE COMMERCE LES FRAISES D’ARNAUD

 

J’en ai connu quelques-uns de présidents du Tribunal de commerce de MARSEILLE, et des grands, Raymond TESSOR, mon compatriote Jean-Claude COHADE, et puis Fernand ARNAUD.

Ce dernier était le plus ancien de tous, avec un parcours inouï. Fils de riche marchand de matériaux, il avait travaillé au cabinet du ministre communiste de la construction après la fin de la guerre, le célèbre Marcel PAUL. En raison de l’amitié de ce dernier avec son père, née en déportation en Allemagne.

ARNAUD est décédé voici quelques années, très âgé et malade. Lui qui      aurait pu être mon père ou mon oncle, avait une tète superbe en plein  éveil, un humour féroce.

Un matin de printemps  que je le voyais devant l’étal d’un marchand de fruits et légumes  près du tribunal, y regarder des fraises superbes, je l’avais interpellé : « président, vous êtes un amateur de fraises ! ».

Il m’avait pris par le bras, et m’avait dit malicieusement : « mon jeune ami, sachez qu’à mon âge, les fraises,  il vaut mieux les contempler que les sucrer ».

Dans l’au-delà, salut président ARNAUD.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA