Aug
29
DOSSIERS AVOUES: NOUS SOMMES A QUATRE MOIS-REPORT OBLIGATOIRE AU MOINS A SIX MOIS

Oui, nous sommes à quatre mois du 1er janvier 2012, date théorique et légale, de suppression définitive des avoués.

Rien ne se passe. Rien ne bouge. Les greffes ne sont pas prêts.

Alors, je prends le pari: la réforme sera reportée d'au moins 6 mois. Ce sera dans le collectif budgétaire.

J'ai pris date.

Pendant ce temps, où en est le recours en Conseil d'Etat et en annulation contre le décret d'indemnisation ?

Commentaires

qu'il y aura un report de la date d'effet !

que l'on reporte une nouvelle fois au moins la fin des avoués.

Le RPVA, l'appel électronique, oui. Mais pas la suppression.

Parce que les avoués ont déjà pris leurs dispositions : demande de retraite, associations dans des cabinets d'avocats, licenciement du personnel en cours...

Vous rapportez là le point de vue que je connais aussi des avoués, qui sont paumés, et ne savent plus très bien où ils sont. C'est vrai que la situation est pour le moins embrouillée, et qu'ils n'y sont pour rien.

Inlassablement, je dis que la faute est chez ceux qui ne nous (qui ne m'ont) pas écouté: les greffes et les juges ne sont pas prets, parce que le système proposé est totalement obsolète. Il doit etre repensé pour fonctionner. Si au lieu de baver sur Marseille, on avait simplement lu le rapport sur la e-justice en France des trois chercheurs qui ont écrit en anglais dans la revue de l'Université d'Utrecht (c'était sur mon blog), on aurait compris qu'il fallait tout repenser.

Je dois rencontrer prochainement à BOLOGNE le professeur VELICOGNA, qui est l'un des trois auteurs de l'étude.

On a rien repensé du tout. Parce qu'une fois encore, il y avait les plus forts que les autres ... les élus, les bien pensants, etc.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA