Aug
29
DOSSIERS IDENTITE NATIONALE + AVOUES : OU PASSE L'ARGENT

Eric ZEMMOUR, à qui je ne cache pas ma totale sympathie, rappelait hier, sans la moindre contestation, que l'UNION EUROPEENNE a subventionné la ROUMANIE à hauteur de 21 milliards d'euros pour qu'elle règle chez elle ses problèmes, tous ses problèmes, y compris celui de ses Roms déliquants, qu'on appelait auparavant les tziganes, sans avoir à les exporter ailleurs, au demeurant en violation du traité de Rome qu'elle a signé.

La liberté de circulation, c'est pour aller travailler, pas pour aller commettre crimes et délits et profiter des faiblesses d'une société qui vit dans l'imbécile terreur qu'on puisse la comparer aux nazis.

Evidemment, la ROUMANIE (les anciens copains de CEAUSCESCU je le rappelle) ont pris le fric et fait autre chose.

MINUTE (ben oui, je cite MINUTE, dont je suis meme copropriétaire indivis du titre via une association) annonce lui que l'ITALIE s'est engagée à verser 4 milliards d'euros à la LIBYE pour que celle-ci ne lui envoie plus personne en immigrés clandestins dans l'ile de LAMPEDUSA. Et ce n'est pas n'importe qui le ministre italien de l'intérieur.

C'est un membre influent de la LIGUE DU NORD, dirigée par Umberto BOSSI, jadis amie du FRONT NATIONAL de Jean-Marie LE PEN.

C'est rudement inquiétant ces histoires et sans arret je pense à Arnold TOYNBEE et à sa "Décadence de l'occident", lorsqu'il faisait ses comparaisons avec la fin de l'EMPIRE ROMAIN, obligé de payer les BARBARES pour qu'ils restent hors de ses frontières, puis qui n'a pu continuer à financer et dont la fin est alors advenue.

Si c'est trop compliqué pour le lecteur ordinaire, qu'il se repasse les deux superbes films québécois, dans le style de l'université LAVAL, "La fin de l'empire américain", et "Les invasions barbares"(palme d'Or oubliée à CANNES). Il faut bien suivre, mais on doit parvenir à comprendre.

ET LES AVOUES là dedans. Evidemment, aucun rapport direct.

Oh non, c'est seulement pour mémoire et moi ne pas les oublier.

Leur suppression était prévue pour moins d'un milliard seulement.

Et vous avez compris qu'on a désormais d'autres chats à fouetter. Alors, les Roms on en met quelques uns dehors, et les avoués on se les garde.

Commentaires

Ne mettons pas dans le même sac notre voisin Berlusconi et l'équipe aux manettes à l'Elysée.

L'accord passé entre le Romain et le Frère Guide de la Révolution n'a rien d'angélique.

Le paiement, de la même manière que ce fut le cas pour la question de l'indemnisation de la période coloniale, se fera non pas en euros mais sous forme de contrats de travaux et marchés au profit d'entreprises de la péninsule. L'Europe interdit les subventions aux entreprises mais elle ne s'occupe pas des marchés passés par les Etats.

A ma connaissance, le leader Italien ne jette pas l'argent des contribuables par les fenêtres en remettant des liasses à des étrangers juste pour le plaisir de faire de la com'...

A titre d'exemple, voir sur le site du Tripoli Post (Anglais).

C'est donc que Monsieur BERLUSCONI et ses amis (qui sont les miens) sont plus malins que nous.

dont celle que vous citez n'est pas la moindre, mais auxquelles s'ajoutent, sans idée de hiérarchie :

* une armée désertée par ses citoyens au profits de mercenaires intérieurs ou de barbares enrôlés (barbares qui ne l'étaient pas plus que les Romains, parfois)

* un affaiblissement de l'intérêt général au profit de la recherche de l'intérêt strictement personnel

* un effondrement de l'administration riquiquifiée au possible et même plus payée

* une évasion fiscale : les patriciens ne payaient même plus l'impôt quan dles gouverneurs, véritables roitelets, le détournait...

* un Empereur capricieux, un pouvoir gigoteur, aux accents virils, mais totalement impuissant à résoudre autre chose que des détails...

En fait, vous avez raison : l'Empire Romain s'est effondré pour des raisons dont on retrouve aujourd'hui tous les ferments

Non cher ami, ce n'est pas la thèse du modeste KUCHUKIAN. C'est celle du très grand Arnold Joseph TOYNBEE (Oxford 1934-1936 environ, 8 tomes je crois, et c'est en anglais).

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA