Dec
15
ET TEHLIRIAN ALORS ?

C'est toujours de la même chose dont on parle sans arrêt et les mêmes qu'on oublie. Vous rappelez vous le mot de GOEBBELS, je crois, à HITLER, qui projetait d'exterminer tous les Juifs. Mon führer mais le monde entier nous tombera dessus. HITLER : maisqui parle encore du massacre des Arméniens ?

Moi, je vous en parle parce que je viens de lire une ode à la gloire d'un obscur Bessarabe -on dirait aujourd'hui Moldave- du nom de SCHWARTZBARD, Juif communiste, qui a assassiné un assassin de pauvres gens du nom de PETLIOURA. Et qui a été acquitté par la Cour d'assises de PARIS en 1927, défendu par Henry TORRES.

Et alors, je dis aux grands lecteurs de WIKIPEDIA, que dans le registre du règlement de comptes d'horreurs de la guerre, il y a eu mieux et auparavant. Et sur WIKIPEDIA aussi (et ailleurs).

Sauf que mon quidam à moi, il n'était pas Juif mais Arménien, il n'était pas communiste, mais nationaliste courageux, il n'appartenait pas à la L.I.C.R.A. et à toutes ces organisations si bien pensantes.

Il s'appelait Soghomon TEHLIRIAN.

Ayant fui de CONSTANTINOPLE en Allemagne, il y a retrouvé TALAT PACHA, celui qui avait décidé et organisé le massacre de 1.500.000 d'Arméniens (et je ne parle pas des 800.000 Assyro-Chaldéens également occis) .

TALAT PACHA était le ministre de l'intérieur du dernier sultan ottoman.

Il l'a assassiné dans une rue allemande le 15 mars 1921. Lui aussi a été poursuivi, mais devant les assises de BERLIN. Le malheureux ne parlait pas un mot d'allemand, et n'avait pas les moyens de se défendre. Trois avocats lui ont été commis d'office. Obscurs avocats, pas communistes, pas bien pensants. Mais bons avocats. L'histoire a oublié leurs noms.

Voici la fin des minutes du procès (Justicier du génocide arménien, le procès de TEHLIRIAN, éditions Diasporas) :

Le président à l'interprète. Dites à l'accusé que des trois défenseurs ont demandé son acquittement et demandez lui s'il a encore quelque chose à ajouter.

L'accusé : Je n'ai pas compris ce que Messieurs les défenseurs ont dit, mais je suis persuadé que ce qu'ils ont dit suffira. Je n'ai plus rien à ajouter.

Après une heure de délibéré, le président des jurés : Sur mon honneur et en toute conscience , j'atteste qu'à la question l'accuséSoghomon TEHLIRIAN est-il coupable d'avoir tué avec préméditation un homme TALAAT PACHA, à CHARLOTTENBURG, le 15 mars 1921. La sentence des jurés est : non. Le président : L'accusé est acquitté. Les dépens sont à la charge de l'Etat.

Notre TEHLIRIAN prototype du contraire du héros bien-pensant est décédé dans son lit des dizaines d'années plus tard, il méritait bien qu'on parle de lui.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA