Nov
25
ETAT DE DROIT : L’IRRESPONSABILITE DE MONSIEUR CASTANER

Au lieu d’exprimer sa réprobation morale, sa  honte et toutes ces autres conneries habituelles,  dignes tout au plus de maitres d’école,  dans les cours des petits d’une école maternelle,  le ministre de l’intérieur,   ferait bien  d’avoir appris son métier de ministre.

 

Voici en effet  à son attention,  un texte dont il va falloir commencer sérieusement à parler. C’est l’article L.211-10 de la sécurité intérieure (il n’est que la codification de textes antérieurs).

« « L'Etat est civilement responsable des dégâts et dommages résultant des crimes et délits commis, à force ouverte ou par violence, par des attroupements ou rassemblements armés ou non armés, soit contre les personnes, soit contre les biens.

« « Il peut exercer une action récursoire contre la commune lorsque la responsabilité de celle-ci se trouve engagée. » »

Alors, comme l’a exprimé hier soir,   seul,   notre ami Gilbert COLLARD – quand on l’a laissé parler, l’affaire B.F.M. ne fait que commencer, vous verrez- le ministre de l’intérieur a joué  hier un peu plus tôt  avec le feu.

Au sens propre du mot.

Le ministre  savait en effet parfaitement les risques de débordement,  puisqu’il les annonçait lui-même. Une semaine après une première alerte sur les Champs Elysées, pourquoi n’a –t-on pas démontré tout  (barrières palissades, etc.) ce qui pouvait servir pour dresser des barricades ?  D’autre part, on ne  fera croire à personne que la préfecture de police de Paris n’avait  pas la liste des casseurs possibles. Au juste, c’est quoi l’extra-droite ???

A force d’ânonner les conneries habituelles de la dénonciation  du fascisme, de la droite,   de l’extra droite, du Front national, j’en passe et des pires, les autres hommes politiques au pouvoir sont aveuglés par la réalité, et incapables de la contenir, sauf en jetant l’habituel anathème imbécile.

Car si la loi prévoit la responsabilité de l’Etat, c’est qu’elle sait bien aussi que ce dernier a les moyens d’assumer banalement d’ordre public, et que s’il ne le fait pas, c’est pour l’une des deux hypothèses suivantes.

  • Ou bien, il laisse faire par  essai de tendre un piège dialogique, d’autant plus scandaleux que ceux qu’on fustige ont représenté un tiers des Français aux dernières élections présidentielle. Un tiers, Monsieur CASTANER. 
  • Ou bien, il est incapable.

Personne n’ose imaginer que les fonctionnaires de police de la République sont incompétents.

Et tout le monde sait bien que leur compétence n’est surtout pas en cause. Donc ils savaient, ils savent, ils ont informé.

Alors, c’est la démagogie, le jeu politique diabolique,  créer le désordre par personnes interposées, qui se retourne en effet on le voit bien,  boomerang contre son auteur.

COLLOMB a démissionné.

CASTENER doit etre viré, car, en plus, il est malhonnête.

On n’a pas le droit de jouer avec la responsabilité de l’Etat. A la sortie, c'est le citoyen qui paie par l'impot.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA