Sep
13
EUROPE DE VISEGRAD : MA TRADUCTION EN FRANÇAIS VERNACULAIRE DU DISCOURS DU PREMIER HONGROIS VIKTOR ORBAN

Nous sommes Hongrois, Européens comme vous, autant que vous, plus peut etre.

Nous sommes  avant tout des chrétiens, pire nous avons du  déjà combattre ici, chez nous,  voici des siècles  l’islam, l’Ottoman, le Turc,  pour le chasser de nos terres.

Certes penchée, la croix du Christ est même dans nos armes.  

Nous avons ensuite  du combattre les Habsbourg d’Autriche,  qui avaient attenté à notre indépendance séculaire et orgueilleuse.

Même au temps de la cacanie (K und K, cacanie) de l’empire austro- hongrois.

A travers la chute de la maison d’Autriche, notre territoire a été honteusement amputé en 1919  par le traité scélérat de Trianon.

Il a fallu attendre la fin de la deuxième guerre mondiale pour etre envahis par les nazis, dont nous ne voulions pas.  

Puis on nous a imposé,  par la force le  hideux communisme,  et le stalinisme,  dont nous ne voulions pas, surtout pas,   et que nous avons donc combattu par les armes.

Nous sommes descendus dans les rues en 1956, nous nous sommes battus. Certains d’entre nous se sont  morts, d’autres exilés. 

Vous autres qui nous accusez n’avez pas bougé le petit doigt.

Puis,  enfin, enfin,  nous sommes redevenus Hongrois, et fiers de l’etre.

Alors,  que vous le vouliez ou non, nous refusons d’etre à nouveau envahis,  comme voici un tas de siècles,  par les hordes de l’islam et de barbaries,  dont on  ne sait pas où.

A bon ou à mauvais entendeur,  salut.

Bernard Kuchukian, pour Viktor Orban.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA