Oct
29
EUROPE : IMAGINONS D’AUTRES SCENARI

Le pluriel de scenario.     

L’affaire catalane  fait retenir leur souffle à tous les politiques partout spécialement en Europe. De tous bords. Les hasards de l’actualité  faisaient,   à ce propos,  que Marine LE PEN était interrogée à la télévision ce midi : il faut lui rendre grâce de la vérité, à savoir que la situation catalane actuelle est un peu et même beaucoup  la conséquence  d’un certain laxisme, pardon d’une  inconscience évidente de l’Union européenne qui a joué avec le jeu des individualités régionales.  Aie.

La manipulation des grands principes est un exercice délicat, surtout quant on a l’intellect délicat. Ce qui est bien le cas des gens de la Commission européenne, et ici on ne parle pas de la question des migrants.

Nous autres Français,  qui sommes supérieurs  aux autres,  comme d’habitude, serions bien inspirés  de réfléchir à des situations identiques. Exemples :

Du simple, insulaire. L’assemblée régionale corse proclame l’indépendance de l’île. On fait quoi ?

Du plus subtil. La Catalogne française (le département des Pyrénées orientales)  exprime par son conseil départemental le souhait d’être rattaché à la République de Catalogne. On fait quoi ?

Si à son tour, telle autre  communauté espagnole, par exemple le Pays basque passe en république indépendante, que fera-t-on si à travers de son conseil départemental le  département des Pyrénées atlantiques  exprime un souhait de rattachement du même genre que celui de la Catalogne ?

Coté espagnol, ce que j’écris n’a rien d’une folie. La question a été réglée en 1659 par le traité des Pyrénées, sauf qu’en échange de l’abandon des prétentions françaises sur Barcelone, les Espagnols nous ont laissé le Roussillon.

Allons encore plus loin. Que le conseil départemental des Alpes maritimes décide un beau matin de quitter la France et demande le rattachement du comté de Nice (qui n’est jamais français que depuis 1860) à la principauté de Monaco, histoire de ne plus payer d’impôts. On fait quoi ?

La réaction en cours   du gouvernement espagnol doit être suivie vec le plus grand intérêt.

 

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA