Aug
08
FAILLITES : VIVEMENT LA FAILLITE DU FRONT NATIONAL

     
Mais enfin, jusqu’à quand va-t-on raisonner dans ce pays, comme  au temps de la rédaction du Code de commerce, par lequel le grand Napoléon voulait sanctionner les fournisseurs aux armées qui faisaient faillite.  On a même oublié leurs noms, ils n’étaient surement pas de grands juristes. Tiens l’un d’eux s’appelant COLLOMB.

 Après plus de deux siècles d’applications et  au cours des dernières décennies  de réformes diverses et variées, la faillite n’est jamais plus  qu’un mode de gestion, pourvu qu’il soit utilisé avec intelligence.

Que voit-on ? Le système ancien du Front national issu du bricolage de sa naissance au temps de papa  Jean-Marie a vécu. Ca n’a pas marché jusqu’ici,  pour prendre le pouvoir, ce qui ne veut surtout pas dire que ça ne marchera plus. Au contraire meme.

On met donc un point final, les banques perdent –exactement comme si elles avaient subventionné ceux là aussi (1/3 des Français, s’il vous plait…) ce qui est normal, c’est public, et on rebondit, avec un nouveau truc.

On laisse les dettes impayées, tranquillement, puisqu’il s’agit de dettes de personnel, et qu’elles seront prises en charge par l’Etat français à travers l’aide publique au chômage.  Autrement dit,  nos impôts et charges, qu’ils aillent donc aussi aux nôtres,  pas toujours aux autres.

Ainsi donc, la boucle sera-t-elle bouclée : la faute du parlement européen dans sa composition du moment sera financée par les  Français, y compris  qui n’ont pas élu ceux du Front national. Normal, nous payons bien pour les autres…

Cette situation est-elle honteuse ? Point du tout, elle est tout à fait légale. Est-elle morale ? Circulez, avez vous déjà vu de la morale quelque part  en politique ?

Est-elle efficace ?

Ah dites moi, avec vous donc oublié d’où vient Monsieur Donald TRUMP, président des Etats unis, richissime au surplus après les faillites  de ses hôtels d’ATLANTIC CITY, le « Taj Mahal » (où je ne suis pas  descendu) et aussi la « Trump Tower » (que je connais et où je suis descendu).  J’y ai  même  souvenir que dans les couloirs et escalators, on ne s’y souhaitait pas le  « good morning », mais  seulement le « good luck » (pour le casino inclus dans l’hôtel).

« Good luck » donc  au Rassemblement national, ou à autre chose de même nature et  S.V.P. pensez à TRUMP, au lieu de vous lamenter à  la française.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA