Mar
24
FILLON : UN COMMENTAIRE DE JURISTE IMPLIQUE

 

Depuis le début de l’affaire PENELOPE, son mari,  candidat à la présidentielle,   François FILLON,  manque à l’évidence d’habileté procédurale.

On peut imaginer,  sans difficulté,  que c’est aussi et surtout parce qu’il veut  avant tout sauvegarder son épouse et ses enfants, présentés comme ses complices dans les accusations qu’on porte contre lui.

C’est humain, il perd alors le contrôle de ses émotions.

Sauf qu’on  ne le  conçoit surement pas  chez un homme politique aspirant à la fonction suprême.

Au lieu de traiter l’affaire en droit, en procédure, et même à un niveau constitutionnel, compte tenu des prérogatives de son immunité parlementaire, au lieu de garder la distance,  comme l’a fait jusqu’ici,   avec opportunité,   Marine LE PEN, il veut évoluer dans un jeu judiciaire organisé contre lui.  Que par principe et définition, il ne maitrise pas.

Peu importe au demeurant par qui,  y compris  les parquetiers,  on s’en fout.

Et alors, au lieu de traiter par le dédain, en avançant par exemple ce qu’il présente comme la qualité de son programme, il revient dans le piège   en passant maintenant au président de la République.

Très  singulièrement, François FILLON vous  manquez de   sang-froid.

Si vous étiez avocat poursuivi au disciplinaire par des confrères mal intentionnés, jaloux, concurrents déloyaux, vous seriez  sans doute mieux maitre de vos nerfs.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA