Jan
17
GRANDEUR : L’A 380 OU LE PROCHAIN BIDE

Survolons pour l'instant la question et  préparons nous au prochain bide, la fin de l’A 380 grandiose lui aussi. Il  y avait eu le Concorde avant lui.

Combien ?

Louis Ferdinand CELINE,  dans « Les beaux draps » : « Si c’était par la force des mots, on serait surement Rois du Monde. Personne  pourrait nous surpasser, question de gueule et d’assurance. Champions du monde en forfanterie, ahuris de publicité, de fatuité stupéfiante, Hercules aux jactances » .

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

qu'une commande importante sauve la situation :


Article de presse : source l'Express

 


"Paris - Emirates a commandé 36 A380 pour un montant catalogue de 16 milliards de dollars et offert une bouffée d'oxygène pour le géant d'Airbus, qui peut ainsi pérenniser son programme phare et espérer débloquer le compteur auprès d'autres compagnies."

L'information par la suite erronée est une spécialité française.

Nom: 
Gilles Huvelin
Site: 
www.huvelin-associes.fr

et 16 en options, c'est la porte ouverte à l'accession à un reversement du marché simplement différé et une élaboration d'un modèle A380 dont les conditions de maintenance seront totalement performantes. L'avenir est au gros porteur sur les grandes distances.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA