Mar
16
GUERRE CIVILE : CE QUE MADAME LE PEN DEVRAIT DIRE AU MINISTRE DE L’INTERIEUR ET AUX AUTRES

 

Voici ce que j’écrivais voici un peu mois de trois ans. En 2016.  A l’époque, la présidente du Front national avait été reçue par le ministre de l’intérieur.

« « En première ligne, Marine LE PEN a sagement et justement demandé que le ministre de l’intérieur démissionne. Les émeutes de rues que connait notre pays, les désordres inadmissibles, la violence ouverte  contre la police et la gendarmerie, qu’on prie par ailleurs de lutter contre le terrorisme qu’on dit pourtant vouloir éradiquer, allez comprendre quelque chose, ne peuvent ainsi se  poursuivre.

D’autres  pensent comme la présidente du Front national, mais  n’ont pas le courage de le dire.

Sous la Vème République, les ministres ne démissionnent pas en cas d’incompétence, puisque celle-ci fait partie du contrat de gouvernement.

Alors bien sûr, le ministre a fait savoir publiquement à la télévision hier soir qu’il était bien content de lui, même si ses policiers se font tabasser, humilier, si on détruit les véhicules, si on leur applique la guerre.  Sans surtout pouvoir réagir. Sinon, on est fasciste.

Madame LE PEN n’a qu’un tort, je le lui dis, celui de n’avoir pas rappelé au ministre,  l’instruction impériale du 21 août 1809 au préfet      du département du Var
de

« « Napoléon, par la grâce de Dieu et la volonté nationale, Empereur des Français

Au préfet du département du Var

Monsieur le préfet,

J'apprends que divers incendies ont éclaté dans les forêts du département dont je vous ai confié l'administration.

Je vous ordonne de faire fusiller sur le lieu de leur forfait les individus convaincus de les avoir allumés.

Au surplus, s'ils se renouvelaient, je veillerai à vous trouver un remplaçant.

Fait à Schoenbrunn,  le 21 août 1809.

Signé Napoléon, empereur. » »

 

Seulement voilà, aux dernières nouvelles révélées par un député de la République en marche  au nom de famille  arménien qui le disait ce samedi après-midi sur une chaine de télévision, les casseurs, les pilleurs, sont ici « des étrangers ».

Ami, qu’entends-tu par « étranger » ?  Serait- des gens issus de l’immigration ?

AIE !

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA